Compteur

Il y a actuellement  6  personne(s) sur ce blog

compteur visites

UNUCR

La lettre du cabs

Journal Officiel

Météo

Bulletin d'adhésion

Cotation Ragondin

Samedi 22 novembre 2014 6 22 /11 /Nov /2014 22:30

Après une écoute religieuse des consignes de sécurité et de chasse par "MC FOK" (Master of Ceremony Franck H.), je découvre que mon poste est entre deux fortes têtes : à gauche, Gérard C. et à droite Edouard L., la concurrence est dure, mais que nenni, je relève le défi !
Si ça passe à mon poste et que je laisse filer une occasion de tir, eux ne me feront pas de cadeau. Alors je prépare mon affût aux petits oignons : repérage des coulées, placement au vent et au soleil, ajustement des fenêtres et revue des distances de tir. Bref, je suis prêt les gars !
Au bout de 90 minutes, j'entends les rabatteurs, je me lève, on ne sait jamais. Mais ça va plus vite que prévu et un train de 3 chevreuils arrive sur moi à pleine course, passe le fossé et stop net dans une des fenêtres de tir !
Une chevrette est en tête, normal. Je garde mon arc armé car je ne vois pas le second animal stoppé derrière un gros chêne et le troisième est caché par les fougères mais je distingue un beau chevrillard.
La chevrette repart à pleine course, le second se met à découvert, c'est aussi un chevrillard ! Il prend la place de sa mère en s'arrêtant lui aussi dans la fenêtre de tir. Le troisième se cale derrière le gros chêne.
Gérard C. pourra vous raconter la suite car il a tout entendu : en un éclair mon nouveau Bowtech RPM 360 vient de lâcher la foudre avec une Swhacker qui terrassa le jeune Capreolus dans un tonnerre assourdissant (si si !!! Regardez bien mes branches, il y a des éclairs dessus !!!)
L'autre chevrillard rebrousse chemin et prend la mauvaise direction, celle d'Edouard L., en remontant une coulée de fuite pour passer à moins de 10 mètresde l'affût de sont prédateur. Une trace rouge lumineuse indique déjà l'issue fatale de ce second Capreolus.
Nos atteintes sont pratiquement identiques, les chevrillards sont retrouvés à moins de 20 mètres de l’an-schuss.
Nous ne remercierons jamais assez toutes les personnes qui ont participé de près ou de loin à cette journée de chasse, alors merci à ceux qui savent !
Edouard Lavallart & Christophe Chapuron
Edouard Lavallart / Hoyt Carbon Spyder 70#/ Flèche Powerflight / Lame Slick Trick Magnum
Christophe Chapuron / Bowtech RPM 360 70 # / Flèche CE Maxima Hunter / Lame Swhacker
http://youtu.be/emTDu6hra78
Christophe.ChapuronEdouard.Lavallart-copie-5

Publié dans : Chasse - Par Loison.J - Communauté : Chasse à l'arc
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Samedi 22 novembre 2014 6 22 /11 /Nov /2014 22:29

J’ai fléché ce brocard dans le Cher par cette belle journée ensoleillée avec mes amis carabiniers. Je suis au sol lors du deuxième rabat de la journée dans des houx. Un rabatteur passe à 30 mètres de moi et tape avec le manche de son épieu sur le roncier proche de moi. Un animal  décolle à ce moment là de sous les ronces, quand il sort j’identifie ce brocard qui vient vers moi et se stoppe à 8 mètres de plein profil. La flèche est déjà partie, l’encoche lumineuse lui rentre juste derrière l’épaule. Il part dans une course désordonnée pour s’effondrer à peine à 20 mètres de moi juste sous mes yeux.
Arc Mathews Drenalin, lame G5 Montec
Cordialement Emmanuel LORCERIE
Emmanuel.Lorcerie-copie-1

Publié dans : Chasse - Par Loison.J - Communauté : Chasse à l'arc
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Mercredi 19 novembre 2014 3 19 /11 /Nov /2014 18:25

Samedi dernier, la première chasse collective à l'arc de la saison 2014/2015 était organisée par le CABS sur le territoire de Saint Maurice dans la forêt domaniale de LAMOTTE BEUVRON. 32 chasseurs et 12 rabatteurs s’étaient donné rendez-vous à l'aire des hautes brosses pour une chasse aux grands gibiers. Des chasseurs à l’arc du Cher, d'Eure et Loir, d’Indre et Loir, du Poitou et du Loiret s’étaient joints à nous.
Après une séance de tir sur cible 3D et les consignes habituelles, le groupe se mit en place dans la forêt et la chasse put commencer. Le plan de chasse était d’un grand cervidé (cerf 8 cors maximum ou une biche ou un faon), des daims, des chevreuils, des sangliers et des renards.
Une douzaine de chevreuils, deux sangliers, quatre renards et quatre bécasses furent aperçus. Cinq flèches furent tirées. Une sur un sanglier, trois sur chevrillards et une sur un renard. Deux chevrillards furent prélevés par Christophe C. et Edouard L. et un sanglier de 80 kg fut fléché par Benoît G., jeune adhérent du CABS qui tirait là sa première flèche sur un gibier !
La séance de dépeçage se déroula ensuite (presque au chaud) dans le hangar des voisins.
Merci :
A Gérard qui s’est occupé d’emmener les cibles pour les tirs d’entraînement,
A José et Christophe qui ont supervisé les tirs d'entraînement,
Aux chasseurs qui, absents à cette chasse, ont accepté de prêter leur tree stand,
Aux rabatteurs, aux rabatteuses et à leurs chiens (qui pour certains découvraient la chasse à l’arc),
A Bernard et Edith pour leur aide,
Aux chasseurs qui ont pu rester le soir pour le dépeçage des animaux,
A Christine pour ses photos.
A ceux que j’ai oubliés…
Et à Saint Hubert,
Cordialement, Franck 

990.jpg013.jpg994.jpg001.jpg034.jpg048.jpgquatre.jpg

Publié dans : Chasse - Par Loison.J - Communauté : Chasse à l'arc
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Lundi 17 novembre 2014 1 17 /11 /Nov /2014 22:53

Première journée de chasse en tant que membre du CABS, première chasse à Saint Maurice, première sortie pour mon arc, première flèche décochée et premier sanglier tiré. Après les habituelles consignes de chasse, nous partons nous poster pour la chasse du matin. Au moment de se placer, Franck me dit "avance toi un peu, tu vas voir 2 coulées, place toi à l'intersection, le gibier aime bien ce passage. Après tout il connait le territoire, je l'écoute, deux heures trente de chasse environ, la chasse est à l'autre bout du territoire, on approche de la pause de midi, l'arc est au sol, croyant bien que plus rien ne viendra perturber ce moment. Fausse idée et là tout va très vite. A quarante mètres je vois les fougères qui bougent, ce n'est pas le vent, j'aperçois le sanglier, il court vite, je prends mon arc, quinze mètres, il vient droit sur moi, j'arme, cinq mètres ,il s'arrête net et se redresse. Il est totalement de face. Moment intense et d'hésitation, au travers de mon viseur on échange un regard, je décoche la flèche malgré tout. Le sanglier s'enfuit et disparaît dans les fougères. Pas fier après ce tir de face, Je vais voir l'endroit de l'impact, pas de flèche, pas de sang, je suis mal embarqué pour ma première. Ce n'est que quatre mètres plus loin dans les fougères que je retrouve ma flèche ensanglantée avec les premières traces de sang. Je sonne tant bien que mal (car la tension est subitement montée d'un cran) les fameux 3 coups taïautés. Coup de téléphone à Franck pour lui annoncer mon tir de sanglier de face et qu'il est blessé. Petite remarque normale sur les tirs de face, et très calmement il me donne la marche à suivre, qui consiste à matérialiser au mieux les indices de fuite. Me voila parti sur la voie qui est facile à suivre car les traces de sang sont abondantes et régulières. Après cinquante mètres de jeu du petit poucet je retrouve le sanglier sans vie. Délivrance, malgré ce tir peu conventionnel, le sanglier et mort et ne souffre plus. Moment de joie intérieur intense pour une personne comme moi qui n'avait jamais tiré sur un sanglier, jamais prélevé de grand gibier et encore moins avec une flèche. Le bébé annonçait quatre vingt kg sur la balance, la flèche l'a atteint en plein cœur pour ressortir au niveau de l’abdomen. Je tiens à dire merci à toutes les personnes qui ont rendu cette journée possible. Un grand merci à Franck pour ses conseils avisés. A bientôt sur d'autres chasses. Arc Bowtech Carbon Knight, 50 livres, flèche Beman Hunter Pro 400, lame bilame.
BenoitBenoit.jpg

Publié dans : Chasse - Par Loison.J - Communauté : Chasse à l'arc
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Mercredi 12 novembre 2014 3 12 /11 /Nov /2014 22:45

Depuis trois ans j'entendais parler des mouflons du Caroux. Cette année J.L me propose une place dans son groupe, j'accepte évidement.
Dimanche 2 nov nous faisons la route, retrouvailles avec nos 2 compères vers 18 h au gite. Repas suivit d'une partie de tarot que je gagne, ce qui me donne le droit de choisir mon poste, ne connaissant ni les lieux, ni même les mouflons que je n'avais vus jusque la qu'en photos ou reportages télévisé, je prends le poste qu'occupait Franck l'an dernier.
Lundi matin départ 7h accompagnes de notre guide Patricia .je suis le dernier à être en place, sur le chemin première rencontre avec les fameux mouflons, 1 male et une femelle cornue. Je commence mon ascension dans une châtaigneraie ou des arbres creux au minimum bicentenaires trônes au milieu d'autres de toutes tailles.au bout d'une heure je lève un groupe de 4 animaux, qui partent  dans un fracas d'éboulis de pierre. Vers 9h30 je tombe sur un vieux châtaignier mort éclaté en tulipe  (voir photo).une multitude de coulées passe auprès de mon arbre et j'ai de belles fenêtres de tir.
je m'installe et au bout d'une demi heure un beau male me passe à quatre mètres et s'arrête à gauche de mon tronc d'arbre impossible de tirer ,je tourne la tête et la une femelle me regarde droit dans les yeux ,elle baisse la tête et se met a manger, ouf!!!,je passe mon arc de son coté, elle avance au moment ou je suis prêt à tirer ,son corps est dissimulé par des branches basses impossible de tirer , mes 2 mouflons s'en vont tranquillement.
 Je descends en pestant pourquoi je n’ai pas coupé ces branches ? Une fois la taille effectuée, je remonte, un quart d'heure plus tard mes 2 mouflons reviennent, le male s'arrête à 3 mètres de moi la tête derrière un tronc, j’arme et la malheur, j’ai laisse une branche
morte avec une multitude de ramifications qui se trouve juste en face du thorax de mon animal, impossible de tirer.ils repartent tout deux. Je redescends en m’insultant, pourquoi je n’ai pas coupé cette p..... de branche ,il est midi. Trois heures plus tard le male revient seul et passe trop loin pour être tiré  .je  me dit que cette fois c'est fini, je m'apprête à quitter mon poste alors qu'à quarante mètres j aperçois 4 mouflons qui descendent tranquillement vers moi,1male,2femelles et 1 jeune 30 m , 25m, 20 m , j’arme ,une femelle s'arrête a  10 m en travers , je décoche ,mon atteinte est basse, déviée par un bois mort. L’animal et ses trois compagnons partent tranquillement.au bout d'un quart d'heure je descends, il y a des traces abondantes de sang.
J’appelle Patricia qui arrive 3 quarts d heure plus tard. Le sang abondant au début devient de plus en plus rare, je suis septique quand au bout de 200 mètres Patricia me fait signe, mon mouflon est la nasaux au ras du sol, je l'achève avec une seconde flèche.
Après vérification ma flèche était bien un peu basse, atteinte foie.
Le jeudi j'ai la chance d'assister à un combat entre 2 males, le vendredi toujours dans mon arbre perché j'ai une occasion de tir sur un animal à 12 mètres, mais malheureusement 3/4 avant.
Un très beau séjour à renouveler
arc PSE 55 livres, bilames 125 g
Cordialement Bruno P.Bruno.Puzela.jpgCAM00354.jpg

Publié dans : Chasse - Par Loison.J - Communauté : Chasse à l'arc
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires
Mercredi 12 novembre 2014 3 12 /11 /Nov /2014 00:05

Aujourd’hui Samedi 8 novembre c’est l’ouverture sur mon action de chasse aux grands gibiers

Je suis le seul actionnaire à l’arc, c’est durant la 3éme battue que j’ai eu la chance de flécher ce beau sanglier qui se dérobait.

Le sanglier est tombé avant de franchir la ligne des postés à environ 100 mètresde moi.
Sanglier male de 75kg tir à 13m de ¾ arrière atteinte poumon et pointe du cœur

Hoyt Carbon Spyder 70#, flèche powerflight, Lame Slick trick magnum

Edouard.L
Edouard.Lavallart-copie-4.jpgE.L-copie-2.jpg


Publié dans : Chasse - Par Loison.J - Communauté : Chasse à l'arc
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Samedi 18 octobre 2014 6 18 /10 /Oct /2014 00:03

Lundi, nous chassions également en Touraine avec  la Guilde pour 3 membres du CABS.
Au programme chevreuils, lièvres, cerf, biche et faon.
J’aurai la chance d’armer 2 fois sur chevreuils à moins de 20 mètres mais ils auront été plus malins en se jouant des feuillages et taillis. Trois occasions sur lièvre se présentent durant la journée mais
je ne décoche aucune flèche et je vois également un renard à une quarantaine  de mètres de mon poste s'arrêter. Lors de la dernière battue une nouvelle occasion me permet de prélever ce lièvre à une quinzaine de mètres, qui sera atteint au défaut de l'épaule.
Matériel toujours le même avec une lame Rage Hypodermic.
Vincent LenobleVincent-Lenoble.jpg

Publié dans : Chasse - Par Loison.J - Communauté : Chasse à l'arc
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 17 octobre 2014 5 17 /10 /Oct /2014 23:50

document PDF : Malzoné Chantier d'automne

Samedi 25 octobre, journée
                                             « Chantier d’automne à Malzoné »

 Place aux travaux en cette saison d'automne, la Réserve de Malzoné a besoin d'un coup de pouce !
Après une visite de la réserve, nous participerons à la préservation et à l'entretien de cette zone humide d'intérêt majeur pour l'avifaune migratrice, dans la bonne humeur et la convivialité.
Lieu : Millançay
Sortie gratuite - Repas offert le midi

Malzone--Chantier-d-automne_Page_1.jpeg

Document PDF : Malzoné les visiteurs ailés de l'hiver

Samedi 6 décembre, matinée
                                             « Malzoné, les visiteurs ailés de l’hiver »

 L’hiver venu, les oiseaux se réfugient par milliers sur la réserve. Canards siffleurs et pilets, sarcelles d’hiver, fuligules milouins… Venez les découvrir et les observer. Un parcours pédagogique et un observatoire équipé de panneaux ludiques guideront les plus jeunes dans leurs découvertes.
Lieu : Millançay
Tarif : 10€ adulte – 5€ enfant -12 ans

Malzone--Les-visiteurs-ailes-de-l-hiver_Page_1.jpeg

Publié dans : Manifestation - Par Loison.J
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 17 octobre 2014 5 17 /10 /Oct /2014 23:41

Vendredi 14 novembre, soirée

                                          Soirée Laurent Charbonnier, « Chasseur d’images », un film de Mathilde Louveau

 Une immersion dans le monde d’un grand cinéaste animalier : Laurent Charbonnier.
C’est l’occasion de partager son regard sur les espèces qu’il affectionne dans sa région natale, la Sologne où il vit, jusqu’aux régions du monde les plus reculées, par ses évocations des coulisses de tournages internationaux.

Projection / débat en présence du cinéaste

 Lieu : Vineuil   :  Tarif : 5€/adulte – Gratuit enfants (-12 ans)
PDF de l'affiche : Soirée Laurent Chabonnier
Soirée Laurent Charbonnier Page 1

Publié dans : Manifestation - Par Loison.J
Voir les 0 commentaires
Mardi 14 octobre 2014 2 14 /10 /Oct /2014 18:33

Pour la traditionnelle chasse de Bas Moron à Maves, une quinzaine de membres du CABS a été reçue lundi 13 octobre par la famille Gaulandeau. Le café-croissant offert par nos hôtes précédait le "rond" et le mot de bienvenu des  2 agriculteurs qui nous recevaient. Ceux-ci étaient plutôt pessimistes sur la densité de lièvres vu en ce début de saison… Dès les premières battues nous étions rassurés, la densité était même en hausse par rapport à l'année dernière. La journée, sous un beau temps clément pour la chasse, se déroula sans anicroche, et le petit groupe se comporta à merveille dans les manœuvres délicates en petit nombre, dans une grande connivence et une ambiance fort conviviale comme savent le faire les membres du CABS; Une soixantaine de lièvres ont été vus, pour une centaine de flèches de tirées. 2 lièvres au tableau…

Chasser le lièvre en Beauce, en battue à 15 archers n'est pas chose facile, c'est pourtant ce que nous avons fait de main de maitre, en ce lundi 13 octobre à Bas Moron. Après avoir tiré (et loupé) quelques lièvres le matin (dont un dans un champ de "coriandre" à l'odeur si prégnante que vous pourriez pratiquement le faire cuire sans l'assaisonner), les battues de l'après-midi nous dirigeaient vers un semis de colza. Après quelques départs un peu lointain, un lièvre au gite est repéré par mes voisins de droite. Je commence à me rapprocher, et Alain Cormier qui a réussi un très beau tir une heure avant, me lance "Philippe, je te l'offre, il est pour toi". A peine il termine sa phrase que le lièvre prend les jambes à son coup, et évite deux ou trois flèches des chasseurs les plus près. Déjà à près de25m je lui adresse une flèche qui touche les reins. La flèche reste dans l'animal et l'empennage fluo est bien visible dans le colza. Après une course d'une centaine de mètres, une petite butte de terre lui sert de refuge. Nous le cherchons quelques minutes, le lièvre est là, avec la flèche, peut être prêt à bondir. Nous ne prenons aucun risque, et une belle flèche d'achèvement lui est adressé par Franck Gaschet.
Depuis la semaine dernière, mon matériel n'a pas changé : Arc Firehawk  de chez Rodney Wright, lame Zwickey Eskimo + rondelle caoutchouc

 

Philippe LAVALLART Philippe.Lavallart.jpglievre-bas-moron-tableau1-2014.jpg

Publié dans : Chasse - Par Loison.J - Communauté : Chasse à l'arc
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires

Recherche

Anatomie

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Boutique CABS

Chasses :2013/2014

Bibliothèque-Vidéothèque

Présentation

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés