Le blog du C.A.B.S

Le blog du C.A.B.S

Chasse à l'Arc Beauce Sologne

Publié le par CABS
Publié dans : #Mouflon

Caroux quand tu nous tiens, comme dirait Christophe et c’est bien vrai !

Et pourtant le séjour n’avait pas bien commencé, la pluie cévenole ne nous épargnant pas. Lundi et mardi sale temps et la montagne qui pleurait de partout, les torrents gonflés à ras bord et l’eau dévalant en entraînant terre, pierres, humus et feuilles de châtaigner. Je suis en botte pour affronter les 20 cm qui coulent sur la piste. Le soir, les trois compères que nous sommes passent leur temps à essorer les « fringues » qui ne se sont plus des habits, le chauffage est à fond dans le gîte pour essayer de sécher un peu les guirlandes de pantalons, gants, chemises et autres détails dont je vous fais grâce … l’antre des fauves commence à sentir un peu le moisi.

Et oui, c’est un peu çà le Caroux, quand ce n’est pas le froid, le vent et parfois la neige. Mais je suis irrésistiblement attiré par ces longues journées en montagne, la montée dans les pierriers, les affûts dans les genêts ou les talées de buis, les face-à-face avec « les fantômes » que vous ne voyez ni arriver ni repartir, et qui vous narguent, cachés dans la châtaigneraie abandonnée. C’est aussi les observations sur le vallon opposé, les combats pendant le rut, les bruits de la forêt, les couleurs et les senteurs, les pensées qui vous assaillent et vous font philosopher…

C’est aussi l’amitié, les repas, les parties de tarot quand la nuit est tombée. Et parfois on gagne, on est plus malin que LUI, on surprend sans être surpris mais je vous garantis que l’on peut se passer de cette finalité…

Mercredi, le temps s’améliore, journée consacrée à l’entrainement et à la prospection. Il va faire très beau demain, je suis énervé et rêve toute la nuit de mouflons.

Jeudi, pas besoin de réveil. Solide déjeuner, sacs prêts, casse-croûtes en poche, nous affrontons tous les trois notre secteur alors qu’il fait à peine jour.

Surprendre sans être surpris, avancer comme un sioux la flèche engagée et les sens aux aguets. Je scrute, j’hume, j’écoute, je suis un prédateur et il est là, sur une esplanade herbeuse, au pied du ruisseau, à 20 m, trois quarts arrière … déjà vaincu. Le reste n’est que superflu !

J’ai prélevé mon mouflon mais j’ai bien peur que la fièvre du Caroux ne me reprenne l’année prochaine …

Arc Bowtech Carbon Knight, Powerflight équipée d’une trilame Snufer 125 grains

Jean-Louis D.

Surprendre sans être surpris…

Commenter cet article

seb 09/11/2016 18:59

salut ? père jean louis félicitation, heureux pour vous sebastien a bientot bonne fleches

Thomas 09/11/2016 11:18

Superbe récit, bravo!
Avec un petit détail sur la pluie cévenole... Il devait y avoir beaucoup de vent, parce que le Caroux est quand même à quelques dizaines de km des Cévennes!

J-LD 10/11/2016 00:38

À l'origine, le terme géographique Cévennes fut employé pour désigner toute la bordure sud-ouest, sud, sud-est et est du Massif central. Ainsi, les Cévennes, au sens le plus étendu, sont constituées de nombreux petits massifs ou de moyenne altitude, en commençant par la montagne Noire dans l'Aude, les monts de l'Espinouse et du Caroux (parc du Haut-Languedoc) puis les Petites Cévennes car elles disparaissent sous le causse du Larzac, l'un des Grands Causses, reviennent avec le pic du Saint Guiral et la montagne du Lingas, le massif de l'Aigoual, les étroites vallées des Gardons, la montagne du Bougès, le Lozère, ensuite en Ardèche celui du Tanargue longent toute la partie orientale de la vallée du Rhône pour se terminer avec le massif du Pilat au nord-est. Toutefois, certains géologues, autrefois, y ont inclus les monts du Lyonnais et le rebord qui se prolonge jusqu'à Dijon. Aujourd'hui et au sens strict, et c'est la définition retenue par le célèbre explorateur et spéléologue Martel, la « région Cévennes » essentiellement constituée de massifs schisteux et granitiques est attribuée à la partie comprise entre le massif du mont Lozère au nord et le massif du mont Aigoual au sud-ouest4.

Au sens large, elles s'étendent sur neuf départements : le Tarn, l'Aude, l'Hérault, l'Aveyron, le Gard, la Lozère, l'Ardèche, le Rhône et la Loire.

Manu et Julian 08/11/2016 19:05

Félicitations Jean-Louis!!!
Comme Philou je vote pour toi pour le plus beau récit !!!

Lavallart 08/11/2016 13:39

Magnifique Jean Louis !
Que d'émotion et de sensibilité dans ton récit, je vote pour toi pour le plus beau récit de l'année.

Christophe C. 08/11/2016 09:19

Un très beau récit, une belle photo, un magnifique prélèvement, toutes mes félicitations Jean-Louis !

Franck 08/11/2016 07:34

Bravo Jean-Louis ! Pour ce beau prélèvement et pour ton superbe récit qui donne très envie d'y aller ou d'y retourner ! Vivement ton prochain récit !

Vincent L 08/11/2016 07:32

Bravo, bravo Jean-Louis,
La montagne te gagne tous les ans de plus en plus.
Félicitations pour ce joli trophée

Articles récents

Hébergé par Overblog