Le blog du C.A.B.S

Le blog du C.A.B.S

Chasse à l'Arc Beauce Sologne

Publié le par CABS
Publié dans : #Chevreuil

Il est 14h samedi 22 juillet lorsque j’embarque dans l’Eurostar qui me ramène de Londres à Paris. Après quelques jours passés en pleine ville, je n’ai qu’une hâte, c’est de retrouver notre maison et son calme forestier. Pendant ce trajet, j’élabore mon plan de chasse pour la soirée. Pour la première année, la fédération m’a octroyée un bracelet de chevreuil et je compte bien profiter du rut pour faire mouche.

 

19h30 me voilà sur place. J’abandonne ma valise au milieu du salon et me précipite sur mon arc. Direction mon affût une idée claire en tête, faire venir un brocard au butollo ou attendre la tombée de la nuit qu’un sanglier passe par là. Il y a beaucoup de vent et la forêt est humide. Après quelques coups d’appeau, une chevrette vient à ma rencontre, elle s’approche à 15m. Je profite de l’instant pour l’observer mais elle n’est pas accompagnée et donc ne m’intéressera pas longtemps.
45mn se passent et je décide finalement de profiter du vent et des bruits amoindries par l’humidité pour reprendre ma première ambition depuis début juin : faire mon chevreuil à l’arc et à l’approche.

 

J’empreinte alors le chemin qui longe l’étang, marquant des poses tous les 20m pour capter le moindre mouvement. C’est chose faite, j’aperçois un chevreuil à une soixantaine de mètres en sous-bois qui mange tranquillement. Petit coup de jumelle, c’est un vieux brocard qui ravale.

Je quitte alors le chemin et commence mon approche dans un champ de mine. Les feuilles dissimulent des brindilles, je dois donc avancer lentement (très lentement) et avec précaution. Me servant des arbres pour camoufler mon approche, je me rapproche doucement de mon but. Arrivée à une trentaine de mètres celui-ci passe derrière 2 gros chênes. J’en profite pour terminer mon approche pendant que les arbres lui cachent la vue. Mais arrivé à 20m, je ne le vois plus !!!

C’est là qu’en 2 minutes je passe par toutes les émotions possibles.

Un doute s’installe (il n’a pas pu partir sans que je le vois ou l’entende ?). Je fais un tour d’horizon et quand mes yeux retombent dessus, il est bien là, allongé, MAIS IL REGARDE DANS MA DIRECTION. Il se lève, aboie et pars tranquillement sans trop savoir qui ou quoi traîne autour de lui. J’envoie 2 coups de butollo ce qui le fera s’arrêter à 40m.  Au troisième coup d’appeau une chevrette arrive au galop passe devant nous et s’éloigne un peu. Monsieur attiré par la femelle prend le même chemin. J’arme en ni croyant pas mes yeux, il vient vers moi, je le stop à 15m de profil et laisse partir ma flèche pour prélever mon premier chevreuil à la maison mais surtout mon premier à l’arc.
C’est alors que je réalise mon rêve de gosse, celui d’avoir une maison au milieu des bois avec quelques hectares pour pouvoir chasser petits et grands gibiers en toute simplicité.


Arc carbon élèment G3, lames touth of the arrow
Atteinte au deux poumons, 50m de fuite.

Matthieu D.

Un rêve de gosse qui se réalise !

Commenter cet article

Christophe C. 08/08/2017 15:49

Félicitations ! A l'approche c'est beau !

Vincent 08/08/2017 10:41

Bravo Matthieu

Articles récents

Hébergé par Overblog