Le blog du C.A.B.S

Le blog du C.A.B.S

Chasse à l'Arc Beauce Sologne

Publié le par CABS
Publié dans : #Cerf

Début octobre.

Depuis un bon mois j'ai pu observer le cheminement d'un cerf quittant ses remises pour rejoindre les places de brame. En cherchant un peu j'ai installé un tree-stand au bord de l'allée qu'il empreinte pour espérer, si l'occasion voulait bien se présenter, un tir facile, à moins de dix mètres.

Un soir de vent du sud favorable, je pars me percher alors que le soleil est encore haut (un peu moins de 19 heures). En grimpant j'entends devant moi à une quarantaine de mètres du bois cassé... Une fois là-haut et bien assis, un coup d’œil à gauche, le cerf ! Il est bien là, au pas, qui remonte vers mon affût.

Je sais exactement ce qu'il faut faire. Armer quand il sera dissimulé par le branchage que j'ai installé à cet effet, contrôler le niveau à bulle, placer le pin pendant qu'il passera dans la large fenêtre de tir (3-4 mètres) et décocher ; c'est simple.

La flèche vole, elle me semble parfaite... Surpris, le cerf part sur l'allée puis s'engage dans un sous- bois clairsemé sur une cinquantaine de mètres, bifurque sur sa gauche et disparaît dans les brandes. A l'anschuss la flèche est recouverte de sang. C'est bon signe mais en remontant la piste sur l'allée je ne trouve pas d'indices vraiment concluants. Par prudence je préfère donc ne pas engager la recherche le soir même.

S'ensuit une douce nuit blanche et le lendemain à 8 heure 30, avec mon fils Clarence et l'ami Jean-Claude, nous voilà parti pour une nouvelle aventure. Devant nous, la chienne remonte la piste sans aucune hésitation, Jean-Claude à ses côtés. A l'arrière, le nez au sol, je suis les gouttes de sang. Très vite Clarence rompt le silence de notre progression consciencieuse : « Papa, il est là-bas ». Et en effet, à 20 mètres sur notre gauche, le cerf est là, magnifique, hier encore, inespéré.

La flèche de cœur était idéale et c'est bien un rêve qui nous réunit tous les trois, hors du temps. Je n'en reviens pas. Je n'en reviens toujours pas. J'espère bien ne jamais en revenir...

Arc : PSE supra, décoche manuelle.

Lame : Tri lames G5 Montec

Edouard B.

Un cerf au brame

Commenter cet article

Jean-Louis D 24/12/2019 15:33

Magnifique Edouard, BRAVO !!!

Christophe C. 23/12/2019 10:15

Énorme ! Félicitations !

Articles récents

Hébergé par Overblog