Le blog du C.A.B.S

Le blog du C.A.B.S

Chasse à l'Arc Beauce Sologne

Publié le par CABS
Publié dans : #Mouflon

Comme tous les mois de septembre depuis quelques années, je pars chasser le mouflon dans le Caroux pendant une semaine.

J'attendais cette semaine "d'évasion" depuis plusieurs mois et me préparais à vivre un autre confinement dans la montagne, un arc à la main..

J'avais pourtant proposé à beaucoup de chasseurs de m'accompagner. Mais seul Mickaël avait souhaité venir retenter sa chance lors de ce séjour. Il avait en effet découvert le Caroux l'an dernier mais n'avait pas pu flécher d'animal.

J'avais trouvé un gîte très agréable bien plus proche de notre territoire de chasse et nous avons même pu passer d'excellents moments avec quelques figures locales bien accueillantes ! Depuis ce gîte, nous pouvions observer le portail de Roquandouire et quelle ne fut pas notre surprise d'observer avec nos jumelles, dès le premier soir de notre arrivée, des mouflons gambader joyeusement sur une crète menant à ce fameux portail qui surplombe la combe d'Andabre ! Cette observation était prometteuse !

Cette semaine de chasse fut ensuite éprouvante mais passionnante ! Nous nous levions très tôt pour pouvoir être sur nos postes d'affût juste avant le lever du jour, faisions de l'approche quand l'affût nous lassait et rentrions fatigués et affamés vers 11h00. S'en suivait un déjeuner frugal arrosé d'eau bien fraîche, régime de compétition oblige... (Attention une erreur s'est glissée dans cet article. A vous de la trouver !) et une bonne sieste nous requinquait. Nous retournions ensuite chasser jusqu'à la nuit et dînions à des heures tardives autour d'un nouveau repas frugal arrosé d'eau encore plus fraîche ! (Attention, une 2ème erreur s'est glissée dans cet article...). Nous dînions tard car Mickaël me racontait un tas d'histoire de chasse. Qu'est ce qu'il est bavard ce Mika ! Ses récits étaient captivants mais m'ont souvent empêché de m'endormir ensuite. Alors pour m'aider à trouver le sommeil, je comptais les mouflons...

Mickaël décocha le 2ème jour sur cette magnifique femelle mouflon et lui fendit le cœur.

Quant à moi, j'ai pu prélever ce jeune mâle le 3ème jour de chasse.

L'année prochaine, je retourne me confiner dans la montagne !
 

Franck H.

Confinés ... dans la montagne
Confinés ... dans la montagne
Confinés ... dans la montagne
Confinés ... dans la montagne
Confinés ... dans la montagne
Confinés ... dans la montagne
Confinés ... dans la montagne
Confinés ... dans la montagne
Confinés ... dans la montagne
Confinés ... dans la montagne

Commenter cet article

Christophe C. 05/10/2020 14:33

Sacré confinement !
Félicitations aux tireurs !

Articles récents

Hébergé par Overblog