Le blog du C.A.B.S

Le blog du C.A.B.S

Chasse à l'Arc Beauce Sologne

Publié le par CABS
Publié dans : #Chevreuil

Depuis plusieurs années, je me rends dans une ACCA landaise à la recherche du petit prince. Avec mes camarades du Club des Jeunes Chasseurs d’Ile de France, nous sommes toujours accueillis et guidés par Baptiste, l’archer de la commune. Ses connaissances du territoire et sa gentillesse sont indispensables à la réussite de notre séjour. L’année passée, je lui avais promis de revenir avec un arc, le rendez-vous était pris !

JFO faite au mois de juin et l’achat de l’arc sous les bons conseils de l’Archerie du Centre, il ne me restait plus qu’à m’entraîner correctement jusqu’à la date fatidique.

Le premier soir de mon séjour, Baptiste me poste sur un de ses TS sur le territoire d’un joli brocard, photos à l’appui. Perché à 4 m dans une haie avec des prairies de part et d’autre, je patiente sans voir âme qui vive durant une heure.

Vers 21H, je joue un nouvel appel au Buttolo. Dans la minute, un chevreuil sort du maïs et traverse la prairie à toute vitesse. Arrivé à 40 m, il se calme et avance plus doucement à la recherche d’une émanation. Son nez au sol, il avance, encore et encore. Arrivé à 10m de moi, face à moi, je continue à me maîtriser autant que possible, persuadé qu’il puisse entendre les battements de mon cœur. Le stress est à son comble.

Je patiente encore, il continue à avancer jusqu’à arriver au pied de mon arbre. Une branche cache l’animal, elle m’empêche de tirer… La maîtrise de soi est vraiment mise à contribution. Il fait un pas de plus et me dévoile son épaule. J’arme mon arc, vise et décoche. « flock » ajouté au sang à l’entrée de la flèche, pas de doute la flèche a atteint son but, elle est bonne. Il part à fond dans la prairie jusqu’à le voir se coucher à 60m.

J’envoie un message à Baptiste, qui est tout fou comme moi, à l’idée de cette première sortie. La chance insolente du débutant est avec moi !

Je patiente encore un peu, oui la patience est mise à rude épreuve pour que l’action soit sûre.


Ensuite, en suivant le sang, on retrouve la flèche sur la coulée et le Brocard là où je l’ai vu se reposer une dernière fois. Assurément, la flèche entre dans le haut d’épaule et ressort entre les pattes avant. La pointe ayant tapé le sol, à bloquer l’empennage dans la cage thoracique sur une dizaine de mètres le temps de la fuite.

Après avoir rendu les honneurs, il est temps de rentrer à la chambre froide et de conter l’histoire aux amis et famille sortis dans la soirée, dont mon Père qui fera son premier Brocard à l’approche le lendemain. Mais ceci est une autre histoire.

Pour une première sortie et une première flèche, tous les éléments sont réunis pour m’inciter à continuer ce mode de chasse.

En vous remerciant de votre lecture et un grand merci au CJCIDF, à Baptiste et au président de l'ACCA pour leurs accueils.

Adishatz et bonnes flèches.

Clément D.
 

Chevreuil landais

Voir les commentaires

Publié le par CABS
Publié dans : #Chevreuil

Ma petite commune de Lestiou (41) est frontalière du Loiret et l'un de mes postes préférés pour les chevreuils d'été est à 80m de cette limite !  Après avoir vu pendant ces dernières semaines estivales plusieurs brocards différents (dont certains seront très prometteurs pour l'an prochain), le rut tire à sa fin. Les chevreuils de plaine ont des territoires très vastes et les immensités des champs de maïs ou de tournesols ne sont pas pour arranger les choses !

J'avais perfectionné ma technique d'appel sur l'appeau Rottumtaler grâce à une petite vidéo sur les secrets du "piou" et du "ma" (Merci Edouard 😙)… Je vous la livre ici :

A plus de 400m, par quelques "ma" bien dosés, j'arrivais à attirer l'attention de ce jeune brocard ! Très rapidement l'attrait se concrétisait par un trot rapide à travers un grand chaume, puis un petit galop… Il arrivait droit sur mon tree stand, franchissait la "frontière" départementale, puis rentrait à une vingtaine de mètres de mon poste. Le temps de quelques rapides coups de bois sur de frêles acacias, le voici qui arrive pour passer juste sous mon poste…

Le pin est sur la colonne, au niveau des poumons. L'impact de la flèche le couche. Il ne se relèvera pas.

Distance de tir 4m, distance de fuite 0m.

Je profite de mon vélo "Stalker-Transhumance" et de sa petite remorque pour charger l'animal et le tree stand… Puis retour à la maison !

Bonne fin d'été à tous.

Philippe L.

Brocard de limite
Brocard de limite

Voir les commentaires

Publié le par CABS
Publié dans : #Ragondin

Premier ragondin fléché.
Merci la chance 🏹

 

Didier A.

Vendredi 13

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog