Le blog du C.A.B.S

Le blog du C.A.B.S

Chasse à l'Arc Beauce Sologne

Publié le par Loison.J
Publié dans : #Chasse

19 archers réunis sur un domaine que tout le monde du CABS attend et envie, j’ai nommé BLANCHAMP, toujours un accueil des plus chaleureux de notre ami Jean, qui cette année encore nous fait confiance en nous attribuant trois bracelets de chevreuil, après que notre président Bertrand Chabot ai lu et donné les consignes de sécurités, tout ce petit monde s’ébranle pour prendre leur place sur ce vaste territoire


J'attendais cette chasse de Blanchamp avec impatience tant le souvenir de ma 1ère chasse il y a 2 ou 3 ans dans cette magnifique forêt restait vivace dans ma mémoire. J'ai rarement vu autant de chevreuils ensemble !
C'est Daniel qui nous emmène et nous place au fur et à mesure. Je comprends vite que le numéro 17 tiré du chapeau va m'envoyer au fin fonds de la forêt... cela me donne l'occasion de rêver d'un matériel plus léger que mon tree-stand Gorilla et son échelle en acier...
J'installe mon tree-stand à mi-pente d'un ravin et je ne suis pas installé depuis plus de 5 mn qu'une chevrette arrive à vive allure directement sur moi. Plein face à 5 m, je ne tire pas. Elle m'évente sans me voir et fait demi-tour.
5 mn après un brocard s'annonce au galop. J'arme longtemps à l'avance mais cela ne suffit pas car il me voit à 50 m et bifurque pour m'éviter.
Encore 5 mn après (je suis donc plutôt bien placé...) j'entends des animaux approcher au loin. J'arme immédiatement et vois bientôt arriver une superbe chevrette suivie d'un non moins superbe brocard. La chevrette s'arrête avant de dévaler la pente ce qui me permet de tirer le brocard au moment où il se bloque. La flèche pénètre au-dessus du coude avec un bruit mat, un peu trop haut et devant, mais je vois l'animal trébucher et emmener la flèche qui s'est fichée sur l'os de l'épaule opposée.
Après une course désordonnée dans les houx et les ronces et une forte hémorragie je retrouve mon animal au bout de 50 m. Daniel m'aide à remonter le ravin et c'est ensuite Laurent, qui vient de flécher une jolie chevrette à l'autre bout de la ligne, qui vient m'aider très gentiment à porter le brocard et une partie de mon pesant matériel jusqu'à la plaine, soit un bon 1.500 m sous bois ! Pendant ce temps là nos camarades encore bredouilles tentent de prélever le 3ème chevreuil donné par Jean.
Je tiens donc à remercier Daniel et Laurent pour leurs conseils et leur aide, ainsi que Jean et ses amis rabatteurs pour son accueil et l'ambiance de chasse amicale et décontractée.
Enfin un grand merci à José (qui s'est fait mal au dos le matin même et à qui je souhaite un rapide rétablissement) qui a réglé mon arc (passé précédemment entre les mains de Vincent...) et qui m'a équipé d'un viseur et d'un décocheur performants. Ce brocard est mon 1er gibier prélevé avec cet arc Mission, flèche Rebel Hunter, lame G5 Montec.
Olivier Courtaigne

Cabs1

 

Lors de la première battue j'ai vu 9 chevreuils dans mon périmètre, mais aucune possibilité de tir. Daniel nous place pour la deuxième battue, il m'indique un secteur non loin de la bordure de la plaine. J'hésite entre 2 coulées une plus fréquentée et une autre le long d'une mare. Je pose mon échelle proche de cette dernière, mais il y a également une coulée parallèle à la rive du bois à 18 m de mon poste. Je suis en train d'installer mon poste lorsqu'un chevreuil me déboule dans les jambes, je finis de m'installer, deux autres passent exactement dans la coulée que je n'ai pas choisie, zut... Puis 10mn plus tard, arrivent par cette coulée parallèle, un brocard avec de minuscules velours qui repoussent, il s'arrête plusieurs fois avant d'être à distance de tir, je décoche, et là il redémarre, un "floc" énorme retenti, je vois mon encoche lumineuse rentrer en plein milieu du corps de l'animal. Je suis un peu en arrière, j’annonce l'animal, et je ramasse ma flèche qui est rouge sur le tube, mais qui a du contenu stomacal sur l'empennage.

Avec Bertrand nous décidons de faire venir un chien de sang. M Percheron arrive rapidement, il met ses deux chiens, la plus âgée et l'élève "pour aller plus vite", car une autre recherche l'attend. En moins de 10 mn et 200m environ, nous retrouvons l'animal dans un roncier, la piste était peu marquée au début, puis de plus en plus vers la fin.

L'atteinte était le foie et la panse.

Un grand merci à tout le monde, Jean de nous recevoir, au C.A.B.S. et ses sympathiques adhérents, M Percheron et Daniel avec qui nous avons fait la recherche.

Superbe journée.

Matériel identique

Emmanuel LORCERIE

 

Laurent.Earith

C’est sous une température indiquant, sans nul doute, que l’hiver est définitivement installé, que je suis arrivé, très impatient ce Dimanche 9 décembre, sur ce magnifique domaine de Blanchamp qui m’a jusqu’alors plutôt souri.
Après les consignes de Jean et de Bertrand, armé de mon matériel, toujours mon Z7, flèches BEMAN et lames SLICKTRICK, j’ai pu me mettre en quête de L’ENDROIT idéal dans le périmètre qui m’était alloué, inspectant minutieusement les lieux, repérant chaque trace laissée par les animaux et tentant de trouver la coulée la plus favorable. Je me décidais enfin pour CET ARBRE au sein duquel j’allais me nicher pour les prochaines heures, à l’affut du moindre mouvement.
Durant la première heure d’attente, ne voyant aucune bête, j’ai fini par me dire que la chance ne serait peut-être pas au rendez-vous cette fois-ci, mais finalement, ma patience a été récompensée.
Quand j’ai entendu les 1ers mouvements, mon souffle s’est coupé…… alors que la traque se déroulait face à moi, la chevrette arrivait sur ma droite et dans mon dos !!
L’affaire s’annonçait difficile, tout d’abord parce que j’allais devoir me retourner et surtout parce que pour le droitier que je suis cette position était loin d’être idéale.
Heureusement, le retentissement de la pibole, annonçant au loin le succès d’un de mes camarades archers, effraya cette jeune chèvre qui stoppa net sa route pour se retrouver derrière un arbre, ne laissant que son corps apparent.
J’en profitais pour me positionner et effectuer un tir aussi précis que possible ; à 13-14 mètres, l’impact de ma flèche m’a paru très légèrement en avant sur ce chevreuil qui se déroba au cœur de la végétation plutôt dense à cet endroit.
Je fis retentir ma pibole et attendit la fin de la traque pour me rendre sur l’anschuss de ma bête. Arrivé sur place, j’ai retrouvé aisément ma flèche ainsi que des indices me rassurant sur mon tir.
35 mètres plus loin, celle-ci avait rendu son dernier souffle.
Ma journée s’acheva par le transport d’un chevreuil (celui d’Olivier), sur 1.500 mètres et par un repas sympathique entre passionnés de la nature.
Vivement janvier 2013 !"
Encore merci pour cette organisation sans faille
Laurent

Cabs2

Commenter cet article

Nicolas C. 13/12/2012 22:12


Bravo à tous les trois !!!

Bertrand Chabot 10/12/2012 23:04


Bravo les gars! encore une superbe journée pour l'asso!!!

Christophe C. 10/12/2012 11:48


Bien joué Olivier !


Toutes mes féliciations !!

chabot gerard 10/12/2012 10:36


felicitations et beau reçit !

vincent.L 10/12/2012 09:41


Toutes mes félicitations à vous trois, ce fut encore une belle journée, avec toujours autant de chevreuils. Merci à Jean Rousset pour sa confiance et son accueil et l'attribution de ces 3
bracelets.

lavallart 10/12/2012 09:05


félicitations à vous trois pour ce magnifique triplé !

Loison.J 10/12/2012 00:04


Toutes mes félicitations à vous trois, le vieux loup a un genou à terre soit, mais fier de voir
que vous avez bien mis en pratique les enseignements donnés.


Je vous souhaite plein de bonnes et belles flèches. 

Articles récents

Hébergé par Overblog