Le blog du C.A.B.S

Le blog du C.A.B.S

Chasse à l'Arc Beauce Sologne

Publié le par Loison.J
Publié dans : #Chasse

Le 1er week-end de septembre est traditionnellement l'occasion de se retrouver sur la propriété familiale de Touraine.

Nous avions pu avec Édouard faire quelques repérages photographiques à la fin de mes congés estivaux et ainsi « mettre en boite » une dizaine de brocards différents en deux jours (et à l'ancienne s'il vous plait, uniquement à l'approche et sans l'aide des pièges photos).

Je porte notamment mon attention sur un superbe « 8 pointes » au bois droit particulièrement bien «palmé ». J'installe un tree stand en bordure d'un grand champ de colza, où les repousses de la moisson et les tendres herbes diverses, procurent un garde manger bien fournit pour les chevreuils.

Édouard avait quant à lui, jeté son dévolu sur une magnifique tête bizarre, avec un bois « pendulaire » sans doute dû à une fracture du pivot. Sa chaise était placée en conséquence, le long d'une jeune coupe, au milieu des bois.

15 jours plus tard de retour sur la propriété, la soirée tant attendue arrive :

 

Renard de rentrée
J'ai repéré un brocard qui porte un bois normal et l'autre à 90 degrés !
Il est 18H30 nous sommes tous en place (nous sommes 7) Au bout de 30min une chevrette sort pour manger devant moi mais toujours pas de brocard !
19h30 la première balle retenti, c'est mon grand oncle qui tire un renard mais le loupe. 20h mon cousin tue un brocard d'une belle balle qui le laisse sur place.
20h15 une compagnie de 15 sangliers et a 60metres de moi et consomment leurs repas.
20h30 mon autre cousin tire un renard mais le blesse !
Vers 20h45 j'entends un bruit suspect qui arrive à ma droite je regarde discrètement et vois un jeune renard à une quinzaine de mettre !
Il faut que je saisisse cette occasion mais il est a droite et je dois me lever (je préfère tirer assis) J'allume la camera et je vois qu'il regarde a sa gauche, je regarde aussi et vois son frère a 40m de lui !
Je saisis cette opportunité pour armer mon arc et la il se met de 3/4arriere je fais bien le "piq a spot" dans ma tête et sur l'épaule droite de l'animal.
Avant que je lâche je savais que j'allais faire une "belle et bonne flèche" comme dirait un certain Philippe L.
Je le sentais bien et je vois mon encoche lumineuse se planter dans l'épaule du renard et après avoir mordu ma flèche il rend son dernier souffle !
Je peux donc dire que je fais (enfin) parti du club des chasseurs à l'arc de renard !
3min plus tard mon oncle tue sans doute le renard qui était à côté de moi. Une très bonne soirée de passée.
Arc Martin Shadowcat 60# flèche Beman Pro Hunter, Lame G5 montec 125gr, Support de camera : Bowfinger archery

Edouard Lavallart

Edouard.Lavallart

         


Pour ma part la soirée n'avait rien donné. J'avais juste vu quelques chevreuils sans grand intérêt, et la pleine lune qui commençait à briller d'un jaune pâle, puis d'un blanc puissant au-dessus du bois, n'était peut être pas étrangère à tout ça. Les sorties allaient se faire nuitamment. Ça n'a pas loupé. Dès le lendemain matin 6h45, à l'heure où je monte dans mon tree stand, 7 chevreuils «viandent » tranquillement. 3 chevrettes accompagnées chacune d'un chevrillard, et « MON » brocard. Les minutes passent. Les animaux sont tous dispersés dans cette pièce d'une dizaine d'hectares, et le brocard est à près de 300m ! Le nombre de coulées autour du champ est impressionnant, pouvoir le tirer tiendra du miracle... Quelques coups d'appeau arrivent quand même à lui faire lever la tête, et il esquisse quelques pas dans ma direction. Les minutes passent, les ¼ h passent, les ½ h passent... C'est  long ! Le jour est déjà bien levé, et déjà deux chevrettes ont regagné les bois de l'autre coté de la plaine. Vers 8h00, le brocard (encore à 150m de moi) semble cependant vouloir rejoindre la dernière chevrette. Elle se moque de ce dernier, et ne tarde pas également à vouloir rejoindre la lisière du bois où je suis posté (la lisière fait quand même 250m !). Elle commence par se rapprocher, et va sans doute passer à une trentaine de mètres sur ma droite, un angle que je ne peux pas exploiter vu mon poste. J'en suis tout résigné, surtout que le brocard a décidé de la suivre, et il est maintenant à 20m derrière. Dommage, ce ne sera pas pour cette fois...Sauf si une intervention divine, une force sur naturelle ou un cadeau de dame nature intercède en ma faveur (mais quoi de plus naturel que de me faire ce cadeau « LE JOUR » de mon anniversaire, ça serait logique, non ?)

Et la chevrette, toujours suivie de son chevrillard et du brocard à 20m, arrive dans ma direction. Elle se rapproche du tree stand. 25-20-15-10-5...et la voici maintenant sous mon tree stand en train de passer par cette coulée qui m'avait bien inspiré. Le brocard emboite toujours le pas... Le long de la lisière, à 15m, je l'aperçois à travers le feuillage. Il fait un pas sur une autre coulée...ça y est, c'est râpé. Mais non ! Sans doute St Hubert, dans toute sa bonté (et qui sait reconnaître les siens), barre la route du brocard et lui indique de passer à l'autre coulée. Le chevreuil est maintenant sous mon tree stand, l'arc armé, le pin du viseur là où le toréador...(vous connaissez la suite). Seul problème j'ai bien dit le pin, et non la visette et le pin... Déjà la flèche est partie, et franchit à la vitesse de l'éclair les 3m qui me sépare de l'animal. Inconsciemment, je sais que je suis dans l'épaule, mais un peu à gauche. Le chevreuil s'écroule littéralement sous le choc, casse la flèche et tourne sur lui même pendant 30 secondes...Le travail type d'une flèche de colonne. Je laisse faire. Mais alors que je me rassois sur le tree stand (les genoux, ça flagellent toujours un peu après une pareille action) le chevreuil repart sur 3 pattes, fait une boucle de 50m dans le colza, et disparaît de ma vue lors de sa rentrée au bois...Quel C...  ! Pourquoi ne pas l'avoir retiré, j'avais amplement le temps... Un vrai débutant. Devant l'attitude de l'animal, sa réaction, la vue de mon impact, je décide de ne rien tenter et d'appeler un conducteur de chien de sang. 6 coups de fils sont nécessaires pour avoir un conducteur, qui arrive 3 heures après avec son teckel (un chien plus grand pour coiffer mon animal aurait eu ma préférence...). Sa chienne travaille à merveille, et au bout de 40m dans le bois, dans le premier roncier venu, elle aboie le chevreuil. Impossible pour nous d'avancer. Le chevreuil se dérobe. Une fois, puis deux fois, même scénario. L'animal est sur ces fins. A la troisième fois, j'ai pris un peu d'avance. Le brocard saute un layon, et je lui ajuste une bonne balle qui le couche définitivement.

Distance de tir 3m, atteinte : épaule cassée, sortie de flèche pointe du thorax, cœur éraflé... recherche avec conducteur UNUCR (37), distance de fuite 600m

Matériel : Arc Mathews , tri lame Thunderhead 125

Philippe LAVALLART...2 septembre 2012

Philippe.LavallartPhilippe.L.jpgLA-FAMILLE-LAVALLART-.jpg

Commenter cet article

emmanuel LORCERIE 05/09/2012 21:46


La chance doit être un peu avec vous, vous l'avez saisie;un beau doublé. Félicitations à vous deux.

Christophe C. 05/09/2012 21:25


Un renard et un chevreuil dans le même récit... ça me rapelle quelque chose...


Félicitations au nouveau membre du club des archers créancés sur le renard ! 


Félicitations et bon anniversaire Monsieur Le Maitre !!!

Nicolas C. 05/09/2012 14:40


Félicitations à tous les deux !

Claude Leveque 04/09/2012 21:02


Félicitations à tous les deux et a toute la famille . Bravo aux récits et a la vidéo, on a l' impression d' être à vos cotés!!!!!

Yves THUILIER 04/09/2012 19:35


Bien le bravo les Zamis, vous cassez la baraque !!!


Magnifique tableau, heureux pour vous.@+, Yves.

Jean-Benoît 04/09/2012 18:37


Bravo à vous deux ! Ton broc est magnifique Philippe !!!!

Franck HOCQUET 04/09/2012 18:14


Bravo à tous les deux ! Attention, un LAVALLART peut en cacher un autre !

Alain Gaillard 04/09/2012 07:26


Bravo à tous les deux,


Dame nature est généreuse à qui sait la comprendre!!!


 

vincent.L 03/09/2012 23:44


Bravo à la famille Lavallart, tu me donneras la marque de tes balles expansives qui éraflent les coeurs de brocard, ça ne serait pas les mêmes que Bruno G. Joli 8 Philippe et bon anniversaire !!!!!!


Bravo Edouard pour ton premier renard, celui là il a pas fait un pli !!!!!!!!!!!


Toujours la competition entre père et fils !!!!

Loison.J 03/09/2012 23:36


Toutes mes félicitations à vous deux, le jeune fait très fort, en début de cette nouvelle saison de
chasse  mais je vois que le maître est toujours la, Chapeau bas messieurs

Articles récents

Hébergé par Overblog