Le blog du C.A.B.S

Le blog du C.A.B.S

Chasse à l'Arc Beauce Sologne

Publié le par Loison.J
Publié dans : #Régulation des ragondins sur la Loire

Bonjour à tous,

  Every game is a big game!!! La Loire vient de m’accorder ses faveurs

Rien de plus agréable que de commencer une journée de travail par un petit tour sur les bords du dernier fleuve sauvage de France.

Après de nombreuses sorties matinales, de belles occasions de tir et pas mal de déconvenues, la chance m’a sourit ce matin.

 Vendredi 30 avril 2010

J’avais délibérément oublié la petite famille installée dans la roselière depuis le mois de mars (après avoir lamentablement manqué un adulte !!!)

 Mais depuis que les eaux ont baissées et que la roselière est « à sec », je ne remarque plus aucune activité dans le secteur : auraient-ils désertés la place comme j’ai pu le remarquer sur d’autres « spot ». Ont-ils regagnés les îles à nouveau à découvert ?

 Ce matin,  je suis debout un peu plus tôt que d’habitude. 6h30, je suis équipé et je progresse lentement jusqu’à la roselière : pas d’indices de présence ; m…e  tant pis !!! Le spectacle de la vie qui s’anime et cette sensation de liberté qui m’envahit à chaque sortie valent tout de même le détour ; je continue ma quête en longeant la rive, courbé dans les carex. Les jeunes pousses dévorées, les déjections et les traces me redonnent rapidement confiance (les castors sont dans le secteur mais également les ragondins)

Déjà, et malgré une progression plutôt lente et silencieuse, un adulte plonge et un autre se dérobe devant moi. Les jeunes sont moins « aiguisés » et c’est à environ 7-8 mètres que le premier « prend la Loire »

L’arc monte rapidement et le projectile fend l’air en direction du « petit rag. »… qui aura la vie sauve !!! P….n, c’est pas vrai !!! J’entends déjà mes pairs me dirent : Alain, tiens ton point et « pick a spot !!! »

Déjà le second se défile,… trop loin. Inconscient du danger ou pensant être hors d’atteinte, le premier jeune refait surface et revient vers la rive pour rejoindre la portée plus en amont. Une flèche est à nouveau sur le tapis et l’arc monte, la corde est à l’ancrage et le spot est prit sur la proie nageant à 7-8 mètres.

Un choc sourd et la vie quitte le rongeur.  La lame coupe une partie haute de l’épaule pour entrer à la base du coup et ressortir sous l’œil ; la mort a été immédiate.

 Je dédie ce premier gibier tué à l’arc à toutes les personnes qui m’ont fait découvrir ce mode de chasse, à tous ceux qui me conseillent et m’encouragent encore aujourd’hui pour me perfectionner dans mon tir (j’ai le cul qui sent la savate !!!), à tous ceux qui ont trouvé les mots ou qui se sont déplacé de loin pour retrouver un petit brocard alors que je doutais,... bref, je dédie ce premier gibier à la communauté de la chasse à l’arc car, au delà de l’acte par lui-même, la chasse est aujourd’hui pour moi une véritable aventure humaine.

Un remerciement particulier à P. LAVALLART sans qui ce prélèvement n’aurait pas été possible et à l’ADCGE pour nous avoir ouvert leur territoire.

Vive la chasse à l’arc !!!! Vive la chasse !!!

 Arc BW PA V  58- 52@26 -Lame steelforce -Distance de tir 7 mètres -distance de fuite 0

poids 1.6kg (UN MONSTRE)

Cordialement

Alain.Gaillard

Alain.Gaillard.jpg


Commenter cet article

Franck HOCQUET 04/05/2010 09:39


Félicitations !


Christophe LENOBLE 02/05/2010 20:26


Toutes mes félications pour ce prélévement avec un tradi ! Le premier d'ailleurs.
A+


lenoble vincent 02/05/2010 16:14


Bravo à toi et merci pour ce récit, tu en as dit beaucoup pour nous tous dans ce message.

@ + Vincent


Loison.J 02/05/2010 00:10


Toutes mes félicitations , et au plaisir de faire une sortie ensemble


Articles récents

Hébergé par Overblog