Le blog du C.A.B.S

Le blog du C.A.B.S

Chasse à l'Arc Beauce Sologne

Publié le par CABS
Publié dans : #Chasse, #Sanglier

Lors de la chasse collective de Saint Maurice, j’ai pu observer deux chevreuils et un sanglier dans la parcelle où j’étais posté. Trop loin pour moi, caché par des baliveaux ou poussé par les chiens.
La semaine suivante, je décide de placer mon treestand à 25 mètres de mon poste car tous les animaux étaient passés à moins de 5 mètres de cet arbre.
Je m’installe vers 15 heures, je patiente environ deux heures. Un petit galop commence dans mon dos. Je ne bouge pas. Une chevrette passe dans « ma bulle » mais elle n’est pas au plan de chasse. Immédiatement un second galop, c’est son chevrillard qui l’a suit. Lui est bien chassable, il est passé à une vitesse raisonnable mais je ne m’y attendais pas et l’occasion s’enfuit …
Je persiste car je sais que la fermeture est à 18 heures 11 et j’espère qu’un sanglier sortira, comme la semaine dernière, du carré sale dans mon dos.
Le rut des suidés est commencé car j’entends grogner et couiner à plusieurs reprises.
Le jour tombe. Des grognements se font ensuite entendre devant moi et se rapprochent progressivement en 15 minutes.
Je me mets debout et commence à apercevoir les contours des bêtes noires descendant vers moi.17h55, la compagnie, entre 8 et 10 individus, rentre dans « ma bulle ». Un gros est en retrait et devrait passer le plus près de moi s’il continue sans me percevoir. Mais j’ai déjà perdu une occasion et je ne veux pas qu’il alerte la compagnie. Je choisi alors d’armer et viser le coffre de l’animal le plus près de moi (10 – 12 mètres). Celui-ci couine puis se place de travers. Je lâche ma flèche, mon arc claque, le sanglier couine à nouveau et la compagnie s’enfuit.
Après quelques minutes je descends chercher des indices. Il fait très sombre et je ne trouve rien. Je conviens de revenir le lendemain matin avec Franck.
En retournant à ma voiture, je trouve la flèche à 45 mètres, du sang sur les deux tiers.
Franck organise la recherche du lendemain matin. Nuit difficile et pleine de doutes. Mais après une heure de recherche et 100 à 150 mètres dans les ronces, la laie (45 – 50 kg) est retrouvée. Atteinte sur les deux poumons.
Première validation, premier grand gibier. La chasse à l’arc est pleine d’émotions ! Persévérance et ténacité !
Merci à Diane & Saint-Hubert.
Mais également à mon mentor de chasse Philippe, à Franck pour toute son aide, à la formidable équipe de recherche Jean-Claude – Alain & Darling et à mon voisin Eric pour la découpe.

Arc Samick lightning 48#, flèche Easton XX75 Camo Hunter, lame Zwickey Eskimo.
Jacques M.

 

St Maurice

Commenter cet article

Franck H 16/12/2014 05:25


Bravo Jacques ! Belle action de chasse et beau récit !

laurent 11/12/2014 18:35


Bravo Jacques


bonne continuation a Bientôt 

Vincent L. 08/12/2014 21:41


Bravo Jacques, chapeau bas, au tradi en plus...

LAVALLART 08/12/2014 14:07


Bravo Jacques...le premier d'une longue serie !

Christophe C. 07/12/2014 19:34


Félicitations Jacques, de belles émotions à travers un beau récit !


Bienvenu chez les archers !

philippe M. 05/12/2014 16:55


Bravo à toi Jacques, je ne desespère pas de venir à Saint Maurice, je sais que Franck et toi m'y attendez.


Bonne continuation.

Loison.J 04/12/2014 23:52


Toutes mes felicitations Jacques, une bonne mise en la matiére 

Articles récents

Hébergé par Overblog