Le blog du C.A.B.S

Le blog du C.A.B.S

Chasse à l'Arc Beauce Sologne

Publié le par CABS
Publié dans : #Chevreuil

Jamais perché très loin de votre nouveau président, c'est également en ce jour pourtant d'armistice que j'ai eu la chance de réaliser un bon tir à 19 m sur cette belle chevrette.  

Arc et flèche Win&Win, lame Tooth of the Arrow. 

Amicalement, 

Bertrand C.

Armistice pourtant ;)
Armistice pourtant ;)

Voir les commentaires

Publié le par CABS
Publié dans : #Sanglier

Alors que certaines personnes se retrouvaient pour commémorer ce vendredi 11, pour ma part, j'avais rendez-vous avec d'autres chasseurs en Sologne pour une chasse mixte.

Carabiniers et archers se mettent en place pour fermer l'enceinte, la traque débute rapidement avec les chiens débusquant les sangliers. Une première compagnie vient me trouver non loin de mon échelle dès le début de traque. Un joli sanglier d’une soixantaine de kg emprunte une coulée repérée préalablement, il arrive de face et s’arrête de profil à une dizaine de mètres, mon pin se place sur la cage thoracique lorsqu'une détonation retentit non loin de moi et m’empêche d’achever ma séquence de tir, le sanglier démarre au triple galop effarouché.

Alors que les SMS des copains s’enchaînent, avec pour certains, une photo d’animal fléché et retrouvé, les échanges de félicitations suivent. La traque semble se terminer, lorsque les rabatteurs sont à une trentaine de mètres de la fin. Un chien au ferme à proximité, me dit de reprendre mon arc en main. J’aperçois à 80 mètres dans les fougères un joli sanglier se lever et se diriger sur mon échelle. Il s’arrête des 4 fers à 10 mètres, mon arc est armé, mais il est camouflé de face derrière une talée de jeunes repousses. Le temps semble long, il repart et passe au pied de mon échelle et s’arrête une seconde fois à 5 mètres de profil dans un léger 3/4 arrière. Cette fois-ci, le temps est suffisant pour ajuster et décocher une flèche.

La distance de tir est si courte que je ne vois pas l’atteinte. Mes yeux se posent au pied de l’échelle où je vois ma flèche ensanglantée. A peine le temps de réaliser et  de descendre récupérer ma flèche que les traqueurs ont déjà retrouvé l'animal sans vie.

Sanglier mâle de 72 kg !!!
Distance de fuite 40 mètres avec une atteinte foie/poumon.
Arc Z7 Xtreme et lame G5 striker
Encore merci à mon hôte pour cette invitation et ces bons moments.

Vincent L.

Sanglier du 11 novembre

Voir les commentaires

Publié le par CABS
Publié dans : #Cerf

Alors que le monde entier avait les yeux rivés outre atlantique sur l'avenir politique de la 1ère puissance mondiale, quelques archers s'étaient donné rendez vous dans un petit village de Sologne, au cœur du fameux GIC du Cosson.
Dès le matin, les retrouvailles d'archers venus de nombreuses régions françaises, faisaient plaisir à voir. Qui de l'Ardèche, un autre avec un accent de Marseille, quelques "parisiens", poitevins ou tourangeaux, et même notre vice champion olympique de tir à l'arc, qui se prêtait au jeu de l'interview pour raconter en toute simplicité les effets du vent pernicieux dans le "sambodrome" de Rio !
 
L'accueil de nos hôtes n'avait d'égal que la qualité cynégétique du territoire. Les postes attribués et les consignes données laissaient présager pour tous une belle journée de chasse. En silence, chacun rejoignaient son poste.  Bertrand et moi-même étions placés sur des tree stand, assez haut pour éviter que nos effluves n'atteignent les narines des grands cervidés.  

Très vite, une meute de chiens disparate mais terriblement efficace,  emmenée par de courageux rabatteurs, ne tardent pas à lever les premiers animaux. Chevreuils, cerfs, biches et sangliers, sortent des brandes. Tantôt dans des grands sauts majestueux qui nous obligent à laisser l'arc au repos, tantôt au contraire les animaux distancent leurs poursuivants, et s'arrêtent fréquemment dans les enceintes pour écouter la chasse en remontant le vent.
 
C'est ainsi que notre ancien Président, voit arriver une biche seule. Elle s'arrête à moins de 20m et d'un magnifique tir, lui ajuste les poumons. Elle part au petit trot et très rapidement "cherche de l'air"… Placé dans une sapinière assez claire, Bertrand à la chance de voir tomber son animal à vue, en moins de 5 secondes…
 
Pour ma part, j'ai la chance de pouvoir décocher une flèche sur une biche arrêtée. Mais une petite brindille viendra contrarier mon tir, et l'animal repart indemne, sans coup férir.
 
Une bien belle journée donc, qui se soldera par le prélèvement d'une troisième biche, et de deux sangliers. Aucun animal de perdu…
 
Bonne fin de saison, 
Belles et bonnes flèches
Philippe Lavallart

Des biches "présidentielles"…

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog