Le blog du C.A.B.S

Le blog du C.A.B.S

Chasse à l'Arc Beauce Sologne

Publié le par CABS
Publié dans : #Chevreuil

Cela fait maintenant 6 ans que je chasse à l'arc et 5 ans membre du CABS. J'ai réussis à prélever quelques sangliers, des lapins et même un mouflon, mais des chevreuils jamais !!!!!

Pourtant depuis ces 5 années j'ai participé à la plupart des chasses organisées par l'association et des chevreuils j'en ai vus, trop loin, trop vite, chevrettes arrêtées à 7 ou 8 mètres mais ce jour là on ne tire que les brocards, des chevreuils qui viennent se coucher sous mon tree-stand alors que je viens d'entendre l'annonce du dernier animal prélevable, des chevreuils qui stationnent un quart d'heure à 10 mètres de mon poste alors que nous chassons uniquement le sanglier, flèches déviées par des brindilles (3 fois), et la dernière à Lancôme il y a 15 jours, une chevrette arrêtée à 10 mètres plein travers le tir immanquable une vraie cible d'entrainement  et bien moi je l'ai raté.

Je me suis aperçu (mais un peu tard ) que le petit élastique qui maintient ma visette en place était décroché. Bref quand ça veut pas, ça veut pas.

Ce dimanche j'étais invité par Bertrand B. et Jean-Louis D. sur leur territoire d'une quarantaine d'hectares, il reste 1 chevreuil à prélever.

Jean-Louis me place en retour et me dit "Là tu vas prélever ton premier chevreuil"

Après une heure de chasse, un carabinier tire 2 chevreuils et l'un d'eux (le jeune) fait demi-tour et se dirige dans ma direction, j'arme, je le siffle quand il est à 7 mètres, il se stoppe net juste derrière l'arbre qui me fait face (ça continue) je n'aperçois que la tête et l'encolure.

Mon animal fait demi-tour et s'arrête à 20 mètres plein travers, je décoche et comme dirait Jean-Louis D. : le reste n'est que superflu...

Arc Bear 55#
Lame Rage 125 grs 
Atteinte colonne

Encore merci à Bertrand B. et à Jean-Louis D. qui m'a judicieusement placé.

Bruno P. 

Enfin !!!!!

Voir les commentaires

Publié le par CABS
Publié dans : #Chevreuil

Lors d'une battue mixte ardonnaise, trois potes se retrouvent pour trois traques palpitantes. C'est dans la première qu'une chevrette passe devant tous les archers et seul Vincent peut décocher.

3 Traques Ardonnaises

Seconde traque : un couple de chevreuils se défilent devant Vincent qui arme en espérant faire le doublé mais c'est Christophe qui décoche et c'est un posté à la carabine qui sonne la mort du chevreuil qui vient de tomber à quelques mètres de lui en plaine. 

3 Traques Ardonnaises

Pour la troisième traque nous espérions que St Hubert soit généreux avec le dernier laron du groupe mais ce fût très calme car nous n'avons absolument rien vu ! Mais quelle journée !

Vincent L. & Christophe C.

3 Traques Ardonnaises

Voir les commentaires

Publié le par CABS
Publié dans : #Chevreuil

Grande première sur ce territoire d'Anjou, qui organisait pour la première fois une battue aux chevreuils réservée uniquement aux archers (d'ordinaire c'est au plomb de chasse !)

Une bonne quinzaine de chasseurs à l'arc se retrouvait donc là, pour la grande majorité d'entre nous, plutôt des "vieilles branches" et je me retrouvais seul au rond avec mon compound, entouré de "traditionalistes" (ça me rappelait le début du CABS…)

Les postes avaient été préparés à l'avance et pour la première battue j'héritais d'un tree stand dans un endroit dégagé, les pieds à 1m50 (!) et placé à 5m d'une grande allée… On ne s'improvise pas organisateur de chasse en battue à l'arc, certaines règles sont impératives pour avoir quelques chances de tirer un animal en bonnes conditions.

Ce qui devait se passer arriva. Je voyais une dizaine de chevreuils pendant cette première traque, mais ne put décocher aucune flèche (les animaux passaient trop vite ou trop loin… ). Si je reviens l'an prochain, je décline l'offre du tree stand posé à l'avance et je prends ma chaise !

La magnifique meute de 10 Bassets Fauve de Bretagne, parfaitement "sous les ordres" du piqueux, formait un lot parfaitement homogène et les menées se succédèrent les unes après les autres, à chaque fois uniquement sur l'animal de chasse…

Les "tradis" avaient bien tiré quelques flèches et "par miracle" un jeune brocard fut récupéré, touché qu'il était juste au-dessus du sabot ! (sans commentaire)

La deuxième battue fût plus rapide, puisque tout le monde était au sol, et que la parcelle chassée était plus petite. Je demandais un coin "assez sale", et je me plaçais au milieu des ronces et des fougères. Quelques animaux furent lancés (toujours sans résultat) et en fin de chasse, une menée se rapprochait de mon poste. Une chevrette s'arrêta à 18m, plein profil, pour écouter la meute. Je posais mon pin sur sa cage thoracique et dès l'impact de la Striker Magnum, je vis une grosse tache rouge au niveau des poumons. Je la suivit du regard sur 40m, où elle stoppa net sa dernière course.

Philippe L.

Une chevrette angevine

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog