Le blog du C.A.B.S

Le blog du C.A.B.S

Chasse à l'Arc Beauce Sologne

Articles avec #phacochere catégorie

Publié le par CABS
Publié dans : #Phacochère

Sanglier des savanes et ambiance magique. un chasseur à l’arc heureux 😉👍

Sanglier des savanes
Sanglier des savanes
Sanglier des savanes

Voir les commentaires

Publié le par CABS
Publié dans : #Phacochère

Après une semaine passée au Sénégal en famille, la 2ème semaine direction la Gambie où je retrouve Jean-Louis D et Jean-François L mes compagnons archers ainsi que 3 carabiniers.

Après 7 H de route dont 1 H de grande piste et 1 H de toute petite piste, nous voilà  arrivés au campement du Cinan, au bord du Rio Gambie, non loin du fleuve Gambie. 100 000 hectares nous attendent pour chasser le phacochère et le guib harnaché.

Retour de Gambie

Le campement et la zone n’ont jamais étaient chassés à  l’arc, nous serons donc les premiers à  tester et nous observerons un certain scepticisme des pisteurs.

Lendemain matin départ 5 H 45 du campement pour commencer et retour vers 11H car la température grimpe vite. Affûts perchés, au sol et approches seront testés.

Retour de Gambie
Retour de Gambie

Premières vues de phacochères mais que des femelles à  portée et mâles trop loin (et oui on ne peut tirer que des mâles). La journée commence bien. Déjeuner et échanges de nos premières impressions. Eric responsable du campement nous indique qu’il faut approcher les phacos l’après-midi lorsqu'ils dorment. Sans hésitation Jean-Louis est partant, un peu moins pour mon cas étant donné les 42-43°c affichés. Mais je change vite d’avis et décide d'accompagner Jean-Louis et ce sera l’occasion effectivement dès le 1er jour de tirer un 1erphaco couché que nous ne retrouverons malheureusement pas.

Retour de Gambie

La semaine avance et nous apercevrons avec Jean-Louis pas moins d’une soixantaine de phacos chacun durant la semaine à  moins de 50 mètres. De nombreuses occasions mais uniquement sur des femelles ou des mâles mais dans des conditions difficiles.

Tourterelles, gangas, pigeons et autres oiseaux, nous éblouissent par leurs balais incessant. Les rencontres avec babouins, singes verts, guib, vautours, perruches inséparables etc… ponctueront nos sorties.

Au fil de la semaine, nous développerons toutes les stratégies avec nos pisteurs pour pouvoir tirer dans de bonnes conditions. Une stratégie sera retenue en fin de semaine avec mon pisteur, celle d’attendre le matin au sol dans certains passages, lorsqu’ils reviennent des zones de gagnage.

La stratégie sera payante lorsque 3 phacos arrivent de ¾ avant pour passer à 5 mètres de mon pisteur positionné devant moi.

Emplacement où je tire

Emplacement où je tire

Il ne bougera absolument pas et les 3 fuyards me passeront à 8 mètres. J’identifie rapidement le premier comme un mâle que je laisse me dépasser pour lâcher une flèche de ¾ arrière.

La première réaction de mon pisteur «touché, touché» il faut le suivre, ce que je lui dit de ne pas faire, mais plutôt d’attendre quelque temps. Je lui demande confirmation sur l’animal tiré si c’est bien un mâle. N’ayant pas bougé il s’était concentré sur le 3ème animal beaucoup plus gros. Il me dit «je crois toi, tirer femelle». Un grand doute s’installe sur mon analyse et je commence sérieusement à douter.

20 minutes après, nous entamons la recherche derrière une piste de sang très marquée et retrouvons bel et bien ce mâle à une soixante de mètres sans vie.

Retour de Gambie
Retour de Gambie
Retour de Gambie
Retour de Gambie

Je laisse exploser ma joie ainsi que mon pisteur.

Retour au campement ou la moitié du village viendra serrer la main de celui qui a prélevé à  l’arc, impensable pour beaucoup avec juste un tube et une lame…

Retour de Gambie

Un grand merci à  Moly mon pisteur, Jean François L. pour ses conseils avisés, Jean-Louis pour son optimisme à toute épreuve et Bernard, Maurice et Yves nos amis carabiniers pour les bonnes tranches de rigolades.

Retour de Gambie

A j'oubliais la perruque trouvée pour Jean-Louis en poil de phaco, désolé JLouis j’étais obligé…

Retour de Gambie

Une expérience à revivre prochainement, je l'espère...

En attendant je vous donne rendez-vous pour notre AG du 12 mai, soyez nombreux...

Vincent

Voir les commentaires

Publié le par CABS
Publié dans : #Gnou, #Zèbre, #Phacochère, #Babouin, #Pintade, #Bubale

Second voyage de chasse à l’arc en Afrique du Sud. Et c’est encore un réel plaisir d’atterrir à Johannesburg après 10h30 de vol. Pensée pour Pascal qui aurait dû être avec moi.

Les deux premiers jours de chasse ne me donneront aucune occasion correcte de tir, les animaux restant à des distances trop importantes.

Je ne veux pas tirer au delà de 25 mètres afin de prévenir le mouvement de l’animal suite au bruit de la décoche

Enfin, le troisième jour verra la première occasion sérieuse de tir à 18 mètres sur un gnou mâle au blind nommé ACUNA MATATA.

Souvenirs du Limpopo

Une pintade fera l’objet du prélèvement suivant. Tir à 23 mètres.

Souvenirs du Limpopo

En fin de journée à 18h15, un bubale rouge sera la dernière occasion de cette magnifique journée. Tir à 17 mètres et 100 mètres de fuite.

Souvenirs du Limpopo

Day 4 et il fait une grosse chaleur : 38°. Et pour notre infortune, le blind dans lequel nous nous trouvons est une construction en dur ne laissant aucunement passer l’air. Ainsi il fera aux heures les plus chaudes environ 45° à l’intérieur, ce qui nous amènera à sortir de l’abri régulièrement pour prendre le « frais » dehors...

Ce poste nommé STELLENBOSH N°1  nous offrira l’occasion de prélever en fin de journée un phacochère qui sera retrouvé au bout de 100 mètres de recherche. J’effectuerai également un tir sur un chacal, et il manquera peu de centimètres pour que l’animal soit présent au tableau de la journée  (esquive du chacal car tir à 27 mètres).

Souvenirs du Limpopo

Day 5, et le blind RED ANT est plus aéré que celui de la veille. Avec un petit vent constant, la journée se déroule agréablement.

Je somnole paisiblement quand à 10h30 des cris résonnent dans le bush. Une belle bande de babouins arrive à la mare pour se rafraîchir. Le grand mâle en fait le tour et se trouve maintenant à 18 mètres de moi.  La plus grande discrétion est de rigueur avec cet animal. Prise de visée et décoche.

Toute la bande part en poussant des cris, et je vois disparaître le mâle dans les buissons d’épineux.  Les cris durent pendant encore une dizaine de minutes non loin de nous. 1ère règle à suivre : on ne bouge pas. 2de règle : on ne bouge pas et enfin 3 ème règle : on ne bouge toujours pas. Une heure plus tard, le PH est arrivé avec sa carabine et nous pistons la trace du babouin que nous retrouverons 80 mètres plus loin. La bande n’étant plus là nous pouvons tranquillement prendre quelques photos de ce magnifique animal, qui est très difficile à récolter avec un arc, sa méfiance et son agressivité étant légendaires.

Souvenirs du Limpopo

A 13h30 une pintade sera prélevée.

Souvenirs du Limpopo

Il est maintenant 15 heures quand un petit groupe de gnous s’approche du blind.. Je tire la femelle, et attendons une heure avant de partir sur la trace. Dix minutes plus tard nous retrouverons l’animal au bout de 200 mètres de fuite.

Souvenirs du Limpopo

DAY 6 , et nous sommes au blind nommé ORYX.

10H45 et des zèbres sont devant nous accompagnés de quelques oryx. Au bout de 20 minutes de patience, un zèbre se présente correctement et sera l’objet du tir. Flèche légèrement devant. La recherche sera minutieuse, l’animal laissant une trace visible pour le pisteur. Nous retrouverons le zèbre au bout de 800 mètres.

Souvenirs du Limpopo

Ainsi se termine ma chasse, le dernier jour n’offrant aucune possibilité de tir.

De belles séquences filmées au caméscope auront agrémentées ces 7 jours de chasse, tel les buffles prenant un bain de boue devant nous, une girafe venant boire à 15 mètres de notre abri ou encore ce groupe de 16 mangoustes venant se désaltérer au point d’eau.

De beaux souvenirs et un superbe séjour qu’il me tarde de renouveler en compagnie de mes amis archers.

Arc ELITE ENERGY 35 de 65 livres

Flèches VICTORY V1 spine 300

Lames  STRIKER MAGNUM 125 grs

 

Jean-Hugues G.

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog