Le blog du C.A.B.S

Le blog du C.A.B.S

Chasse à l'Arc Beauce Sologne

Articles avec #sanglier catégorie

Publié le par CABS
Publié dans : #chevreuil, #Sanglier

C'est lors de deux journées de chasse cette semaine, attestation en poche de mission d'intérêt général, que j'ai eu la chance de prélever ces deux chevreuils lors de la 1ère journée et ce sanglier lors de la deuxième.

Vincent L.
 

Attestation en poche
Attestation en poche
Attestation en poche
Attestation en poche

Voir les commentaires

Publié le par CABS
Publié dans : #Sanglier

J'ai tiré ce sanglier d'une quarantaine de ks lundi 7 septembre, le premier que je m'accorde depuis 7 ans sur ce territoire.

Distance de tir 10 mètres 
Atteinte poumons 
Fuite 40 mètres 
Arc BEAR 70#
Bilame 125 grains

Bruno P.

Sanglier de Brixey
Sanglier de Brixey

Voir les commentaires

Publié le par CABS
Publié dans : #Sanglier

Sorti régulièrement depuis le 15 juin, j'ai eu de nombreuses et belles rencontres. Notamment avec une laie accompagnée de 12 marcassins. Mais je ne peux pas tout vous raconter ici...

Ce vendredi 7 août au soir, jour de vacances pour moi, j'arrive juste à l'heure pour l'affût.  Malgré tout, je tire une flèche d'entraînement avec lame sur une cible improvisée (merci Gaëtan). Le but était de balayer les incertitudes, suite à une mésaventure. Résultat très satisfaisant, je suis au taquet et confiant, ...........trop peut-être !!!

Installé sur mon TS, je suis prêt pour l'attente. Environ quinze minutes se passent, puis j'entends des grognements terribles de sangliers, je n'en rajoute pas, c'était impressionnant. Le "cirque" a duré plus de 30 secondes, cela ne ressemblait pas à un combat car j'entendais plusieurs animaux qui semblaient se défier plus que se battre, bref.

Tout redevient calme jusqu'au bruit que l'on aime tant entendre, le "frut, frut, frut, frut...sur un sol si sec que l'on croirait des chips", ils arrivent !!!

1 marcassin, 2, 3, 4, 5 puis la laie puis 2 laies puis d'autres sangliers arrivent à mon poste.... ils sont si près !!

Ils s'arrêtent, reniflent hure haute, repartent, s'arrêtent... et se retrouve autour de mon TS. J'ai le sentiment que nous sommes les yeux dans les yeux, j'ai la crainte qu'ils ne m'éventent.

Mon cœur bat la chamade, je m'ordonne de maîtriser ces battements qui me font vibrer; mais rien n'y fait. Je manque l'immanquable !!! Huit mètres de distance, ma flèche "tape" 20 centimètres en-dessous de mon point de visée !!!

Je suis consterné, abattu, mais surtout très en colère contre moi-même.

Je vais récupérer ma flèche, je la "passe au kleenex" comme à mon habitude, sans surprise aucune trace, "tu m'étonnes, gros mauvais"!! Tant mieux, pas de blessé!

Je remonte sur mon TS, j'ai les larmes aux yeux tellement je suis énervé ! J'échappe la flèche que je viens de tirer, et hop, on redescend du perchoir de 4 mètres, et hop, on remonte !!! Bravo la discrétion!! Je me calme, et revis dans ma tête l'instant pour comprendre. La conclusion est simple, je baisse mon bras d'arc pour "voir l'animal tomber ", et je tire au-dessous !!! Ce n'est pourtant pas une première pour moi, mais que voulez-vous, la passion !!!!! Vous connaissez bien !

J'ai les épaules alourdies d'un fardeau que je me suis moi-même posé dessus.

Puis la chance fait volte-face, dans les cinq minutes, c'est un animal seul d'environ 60-70 kg que j'entends et vois arriver au petit trot. Méfiant mais sans plus, il suit à l'odeur la compagnie qui l'a copieusement repoussé il y a quelques minutes, d'où les grognements de début d'affût.

Il s'arrête trois-quatre arrière à 12 mètres,  je suis déjà prêt. Puis il se tourne, me présente son meilleur profil, l'encoche lumineuse disparaît précisément là où je souhaitais !!! Enfin !!! J'ai réussi à maîtriser mes émotions! En fait, j'ai tiré en pensant "cible" plus que sanglier. Et cela a fonctionné.

Je passe un coup de fil à Gaëtan, qui me propose de me prêter mains fortes pour la recherche.

A l'anschluss, on retrouve les deux premiers tiers de ma flèche cassée, celle-ci est posée au sol, pleine de sang. La piste est simple à suivre sur 50 mètres, puis un virage à 45 degrés, puis peu de sang, puis des gouttes puis.....il est là, étendu après avoir couché toute la végétation sur 6 ou 7 m². Ce dénouement de recherche est à chaque fois un moment juste dingue en émotions. Le bonheur remplace le fardeau que j'avais sur les épaules. Génial pour bien commencer les vacances !!! Même si je sais que la nuit est encore longue......

Merci à Gaëtan, que l'on peut agréer UNUCR🤣
Gros clin d’œil au Néo Toulousain. 😉

Denis R.

Sangliers à St Maurice
Sangliers à St Maurice
Sangliers à St Maurice

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog