Le blog du C.A.B.S

Le blog du C.A.B.S

Chasse à l'Arc Beauce Sologne

Publié le par CABS
Publié dans : #Chasse, #Lièvre

Après quelques hésitations avec Gégé nous décidons de faire l’ouverture à Mont avec nos arcs.

A 11 heures 30 nous n’avons vu que trois perdrix rouges (protégées!!) et un gîte de lièvre.

Et là, il me part sous les pieds, je prends le temps de réajuster mon encoche, de viser et «full in the ace"  comme disent les américains.

Je le retrouve mort à dix mètres de l’impact.

Ensuite nous faisons subir le même sort à la bouteille de rosé qui était dans le frigo.

La saison commence bien.

 

François.B

Ouverture à Mont

Voir les commentaires

Publié le par CABS
Publié dans : #Chasse, #Cerf

Mercredi matin première sortie,  6H30 je vais m’installer au sol devant un petit bosquet à environ 80 mètres de l’allée proche d’un carré de fougères. Le brame commence tout juste dans ce secteur cette année ! Le jour se lève à 7H20, j’ai 5 cerfs dans mon secteur. Vers 8H30, ce cri bien particulier du cerf ne résonne plus dans la forêt, j’attends un peu, quand soudain un animal majestueux sort des fougères à 70 mètres de moi et vient droit dans ma direction en avançant au  pas. C’est un 14 cors, avec des bois très massifs. Un magnifique spécimen… Il vient se bloquer à 7 mètres de moi, je vois des gouttes de « transpiration » tomber les unes après les autres de son fanon. Il baisse la tête et la balance de gauche à droite pendant une bonne dizaine de secondes, il se demande certainement ce qu’est ce truc au sol. Je suis assis au sol la tête presque par terre l’arc en début de tension, mais je n’ai pas pu armer, car il est venu directement sur moi et j’étais trop à découvert. Rien ne nous sépare, mais il a pris la décision de faire volte-face et de me laisser avec de merveilleuses images dans la tête.
Jeudi, un brouillard terrible et un petit retard me font me placer vers 7H, je me positionne à 20 mètres de la coulée d’où la veille le roi de la forêt était sorti. Je me mets au milieu de trois petits chênes au sol. 7H30 deux biches sortent de cette fameuse coulée, je suis immobile, car j’avais aperçu les bois du cerf qui les suivait au-dessus des fougères. Elles font 2 mètres et demi- tour, elles emmènent le cerf avec elles, un 12 corps. 8 H, plus un cri  dans ce paysage magnifique accompagné de la brume matinale. 8H15 toujours rien, le brame fut très calme ce matin.
Je décide d’attendre 8H30, si je pouvais revoir celui de la veille… 8H30 dans le sens opposé à la coulée, dans les genêts je vois un mouvement, quelque chose de sombre, je pense un sanglier, et là tout va très vite. Trois biches viennent à 10 mètres de moi en mangeant, et le cerf apparaît, le 12 cors de tout à l’heure. Il se met de plein profil à 20 mètres, je suis déjà armé, mais je ne peux décocher à cause des genêts, il se met à bramer, il se retourne pour m’offrir son autre profil, il est à 21 m. Il lève la tête pour bramer, il commence à ouvrir sa gueule, mais ma flèche est partie, tout le monde part dans un fracas énorme. A l’atteinte mon encoche me parait basse, par rapport où je visais.
Je préviens le garde, marque l’endroit, et nous prévoyons la recherche vers 14H.
En repartant bosser,  sur une allée, une énorme piste de sang sur toute la largeur, cela  me donne confiance et me fait passer une plutôt bonne matinée. Nous commençons la recherche, le garde pensait le retrouver dans les quelques mètres vu la piste de sang, mais celle-ci était plutôt moins importante, plus on avançait. On pouvait suivre quand même facilement à l’œil. Le chien nous a fait parcourir presque 1.5 Km et nous tombons sur une couche dans des très hautes fougères, puis une deuxième 30 m plus loin avec plein de mouches, nous venons certainement de le relever. Nous stoppons 1H30 et on recommence avec le chien de sang, il se met en défaut au bout de 500 M environ. Le cerf fait demi -tour devant un petit fossé, c’est plutôt bon signe. On reprend la piste des gouttes de sang avec le garde, lorsqu’il se relève à 2 mètres de nous dans de très hautes fougères. Le garde lui a tiré dessus avec son arme pour achever la recherche. Fortes émotions !!!!!   Ouf il était là ….. Depuis le temps que je le voulais, suite à de nombreux affûts depuis l’an dernier.
Mon atteinte était bien derrière l’épaule mais très basse. Je pense avoir pris une brindille, car j’étais très calme au moment du tir, et bien positionné derrière son épaule,  j’étais armé depuis longtemps par contre, alors…….
Un bel animal 12 corps avec des pointes blanches prélevé au sol avec arc Mathews Drenalin, lame F15.
La chasse à l’arc procure des émotions intenses dans cette merveilleuse nature.
Cordialement  Emmanuel Lorcerie

Cerf Berrichon au brame
Cerf Berrichon au brame

Voir les commentaires

Publié le par CABS
Publié dans : #Manifestation

photo.JPG

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog