Le blog du C.A.B.S

Le blog du C.A.B.S

Chasse à l'Arc Beauce Sologne

Publié le par Loison.J
Publié dans : #Chasse

Aujourd’hui 27 février 2011 dernière chasse du C.A.B.S chez notre hôte Sébastien Mallein et dernière chance pour moi de tiré un chevreuil cette saison !
Apres le rond du matin les chefs de lignes sont désignés par Seb, je choisie Bertrand « mon guide de chasse » car Papa je n’ai pas confiance il me placerait mal !
Je mets beaucoup de temps à me placer car c’est a l’autre bout de la propriété et je n’arrive pas à mettre mon tree-stand et ça commence fortement à m’énerver mes heureusement Bertrand et là ! Et il me dit de changer d’endroit d’environ  80 mètres en arrière j’écoute les précieux conseils de mon guide !
après 1h de chasse toujours rien en vue a part les pigeons qui me narguent …
je commence a scruter au jumelle quand je vois 3 chevreuils qui arrivent (1chevrette et 2 jeunes) mais ils passeront 20 mètres derrière moi !10 minutes plus tard je n’es pas entendu arriver dans mon dos une chevrette avec un magnifique brocard qui ne porte que 2 perches très hautes, il s’arrête a 25 mètres mais ça fait loin ! Je veux assurer mon tir, ils repartent tranquillement !
20 minutes plus tard j’entends du bruit qui arrive sous mon tree-stand,
je regarde 1, 2,3/1, 2,3 =un très jolie 6 ! Ohhh oui un magnifique brocard sous mon tree-stand ! Mon palpitant est déjà à 180 ! Je commence à vouloir armer pour lui faire une flèche de colonne mais je ne la sentais  pas ! Il commence à partir vers ma gauche arriver a 13m je le siffle par 2 fois et la il s’arrête j’attends environ 5-6 secondes il commence à vouloir  s’avancer mais ma flèche rentrera exactement la ou je voulais en ¾ arrières, pour finir devant la patte avant gauche, je suis fortement rassurer avec le bruit de l’atteinte, le cri qu’il a fait et surtout le sang qui commence à jaillir !
Je vais voir Bertrand pour aller voir si on le retrouve on prend l’anschluss  et partons pour la piste facile avec le sang, arriver à côté de 3 petit sapins ce magnifique brocard avait rendu son dernier soupir ici !
Atteinte : les deux poumons et 120 mètres de fuite !
Je pense que c’est ma plus belle flèche que j’ai faite cette saison
« UNE BONNE ET BELLE FLECHE »
je remercie Bertrand pour m’avoir placé et rabattu, Seb pour son territoire et José pour les réglages des cames et des axes.
ARC: MARTIN shadowcat 60#, flèche: Rebel hunter 6075, lames: ZWICKEY Eskimo 125gr
Edouard LAVALLART

 

P1030005.JPGDSCF6924.JPG

Voir les commentaires

Publié le par Loison.J
Publié dans : #Chasse

Je vais vous raconter ma merveilleuse journée du dimanche 20 février
il s’agit d’une superbe chasse aux lapins à l’arc, et pour l’instant à chaque fois que j’y vais, saint-hubert est avec moi !
Nous avons chassé avec une quinzaine de « Beagles », à peine lancés les chiens mènent déjà sur les lapins nous entourons les ronciers afin de pourvoir tirés les lapins. Ma première flèche lui passera à quelques  centimètres … mais la 3eme flèche sera la bonne et viendra mettre fin à son défilement devant les chiens !
Dans un autre roncier je tire encore un peu de lapins, arrivé dans un roncier plus clair, un lapin sort à la course, je décoche et la flèche vole d’un trait à son but ! Je suis très content, car 2 lapins ça commence à faire pas mal ! Et j’en connais un  que l’on ne nommera pas mais on l’appellera « papa » qui commence à se mordre les doigts en voyant un score de 2à 0 pour l’élève !
Durant les autres battues, je tire encore des lapins mais à chaque fois cela ne passe pas très loin !
C’est à la dernière haie que le festival va commencer ! Je me place en bout de haie et la un lapin vient me saluer à seulement 5 mètres de moi, grave erreur pour lui ! La zwickey lui rentre derrière la tête ! 3 à 0 ! La sa commence à chambrer dans les coins ! Il reste un gros roncier est j’ai décidé de me placer à coté de mon père pour voir ces exploits ! 4 lapins arrivent vers papa mais en vain ! Il a surement oublié le viseur ! Il y aura quand même un peu de poils sur une de ces  flèches et moi je viendrais clouer un autre lapin devant les yeux de mon père ! Aieee la défaite est cuisante et ça nous fais un beau 4 à 0 pour l’élève !
Durant cette journée j’ai tiré 20 flèches pour 4 lapins ! Papa à tiré 25 flèches !
Nous étions 20 archers : 17 lapins de tués et 206 flèches de tiré !
Voila a bientôt et bonne fin de saison a vous tous
Edouard Lavallart

 

Edouard.Lavallart-copie-2.jpg

Voir les commentaires

Publié le par Loison.J
Publié dans : #Chasse

Ce dimanche, c’est avec plaisir que je me rends à VELLES,  au sud de Châteauroux, à l'invitation de Pascal LEPRON, président des chasseurs à l'arc BERRY- BRENNE, pour participer à une chasse aux gros gibiers.

Je ne connaissais ni le lieu de chasse, ni les participants. Donc, en ce qui me concerne, la première battue consiste à repérer les archers berrichons disséminés au milieu des très nombreux randonneurs et vététistes qui, eux aussi, s'étaient donnés rendez vous sur la place de l'église !!!

Ce premier rapproché s'est finalement passé sans encombre et après avoir retrouvé 2 «CABSIENS» (merci Bertrand pour les photos), tout le monde rejoint le territoire de Jean Patrick ORDONNEAU qui nous accueille chaleureusement.

Pour la troisième battue, je me trouve en bout de ligne près d'un chemin étroit et d'un fossé.

La traque n'a pas débuté qu'une harde d'une douzaine de cervidés se défile dans mon dos à une vingtaine de mètres. Au milieu de plusieurs grands cerfs, j’en repère un dont les bois sont blancs et qui porte un bois cassé d'un coté ce qui, compte tenu des consignes du matin, autorise son tir. Je prends la visée alors que les animaux sont arrêtés à une vingtaine de mètres de moi. Malheureusement, derrière l'animal visé alors en plein travers, est arrêté un second cerf. Je patiente et après quelques instants qui me parurent cependant durer longtemps, ce dernier avance de quelques pas, aussitôt je lâche ma flèche. Je perçois mon atteinte trop en arrière, instantanément la harde s'éclate et l'animal tiré suit 3 autres cerfs.

Immédiatement, je sonne le cerf tiré que Vincent répète plus distinctement…et Jean Patrick sonne la fin de la battue.Rejoint par mes voisins, je recherche ma flèche en vain. Du sang marque la voie de fuite en quantité assez importante. La flèche est retrouvée recouverte de sang à environ 150 mètres de l'anschuss. 4 cerfs ont été vus par Jean Noel traverser une plaine, dont un trainant à l'arrière des autres et ayant un bois de cassé.La décision est prise d'attendre le début d'après midi pour entamer la recherche.

Après un repas plein d'incertitudes (!!!), Pascal, Gilles et ses chiens, Jean Noel et moi-même, nous nous lançons dans une recherche qui s'annonce difficile.Nous rejoignons la plaine ou les cerfs ont été vus le matin et retrouvons facilement les pieds et quelques gouttes de sang. La chienne prend immédiatement la voie et c'est parti pour une marche rapide le long des haies. Nous atteignons une zone plus sale dans laquelle les chiens manifestent un intérêt certain. Le cerf est relevé avant que l'on est eu le temps de réagir malgré un sprint derrière ATHOS le drahthaar. Du sang est retrouvé au saut de la route et nous poursuivons la voie vers un bois clôturé.Du sang se trouve de l’autre coté de la clôture et sur le grillage, mais avant de poursuivre il convient d’obtenir le droit de suite. Ce laps de temps permet à chacun de reprendre son souffle, puis c’est reparti. L’animal a dû récupérer de son effort car plusieurs reposées très marquées sont visibles sur le tapis de feuilles mortes. De nouveau, la chienne reprend la voie sans hésitation et nous conduit au milieu de bois clairs jusqu’à un grand étang. La poursuite dure depuis déjà 2 heures et les marques de sang ont disparues de la voie. Une ile se situe à environ 80 mètres de la rive et on imagine que le cerf a pu se réfugier à cet endroit. Gilles décide de retourner au grillage afin de vérifier la voie.la chienne la reprend sans aucune hésitation et quelques de sang sont repérées. Le garde des lieux nous rejoint et nous propose gentiment d’aller en barque vérifier la présence de l’animal. Il s’avère que celui-ci n’a pas gagné l’île, mais il est évident qu’il a pris l’eau. Le doute commence à sérieusement gagné les esprits. Gilles propose de faire le tour de l’étang afin de vérifier la sortie de l’eau de l’animal. Le garde exprime sa réticence car il craint que l’on dérange le territoire. Jean Patrick qui est consulté par téléphone nous demande de stopper et c’est avec frustration et déception que l’on commence à rebrousser chemin. Finalement, le garde autorise à ce que la bordure soit vérifiée sur une centaine de mètres. Rapidement la chienne marque, le cerf a simplement fait une boucle dans l’eau puis est ressorti. Gilles entre dans une parcelle de genets et annonce aussitôt le cerf qui est à nouveau relevé. Chacun d’entre nous entame un nouveau sprint et Gilles qui avait immédiatement lâché ATHOS, annonce un ferme. Le garde des lieux est le premier sur les lieux et met fin à cette poursuite. Il est environ 17h30.

Finalement, mon atteinte était plus en arrière que je ne le pensais. En effet, la découpe a permis de constater que le foie avait été atteint.

Un grand merci donc à Gilles CHANTELOUP et ses chiens, à Pascal et Jean Noel qui ont activement participé à la recherche, à Jean Patrick, sans qui cette journée n’aurait pu avoir lieu et à l’ensemble du groupe présent pour leur accueil.

Arc Bowtech Diamond 60 livres, flèche rebel hunter 6075, trilame Montec G5

Cordialement

Ludovic DEWAELE

LD2.jpgLD1.jpgLD.jpg

Voir les commentaires

1 2 3 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog