Le blog du C.A.B.S

Le blog du C.A.B.S

Chasse à l'Arc Beauce Sologne

Publié le par CABS
Publié dans : #Sanglier

Le WE se déroule parfaitement bien, en famille, les grands nous font le plaisir de dîner avec nous, ce n'est que rarement possible ! D'ailleurs, je mets une bouteille de Champagne au frais pour l'occasion.

Et dans un coin de ma tête je me dis, et si cela te portait chance 🙄?

Quelques minutes plus tard je pars avec Antoine affûter les sangliers, sangliers qui me narguent depuis 3 semaines. En effet ils viennent trop tard, ou trop tôt !!! Nous sommes en poste à 17h10 !

Je suis dans un état d'esprit de conquête d'un animal mais en même temps je suis déjà très content de partager du temps avec lui dans cet arbre.

D'un seul coup, chut !!!! Tu as entendu ? Le oui d'Antoine me met le palpitant !!!

On ne se parle plus, des mouvements calmes simplement... puis ils arrivent....1...2....3...4....5. Je n'y crois pas !

Ils viennent au petit trot mais inquiets, le groin en l'air, font demi-tour, reviennent, tournent, retournent puis l'un d'eux se présente plein travers, immobile.

Je me dis : "C'est loin, mais déjà fait à l'entraînement (22 mètres). Ne tarde pas, ils vont quitter l'enceinte"

Je décoche, l'encoche lumineuse disparaît complètement, et au bon endroit même si nous la trouvons un peu basse. Le sanglier part en trombe mais avec une patte avant immobile, il casse "gros du bois" puis plus rien, plus un bruit.

Antoine me dit à voix basse", regardes 3 cochons fuient dans la prairie", image magnifique !!

On se dit alors : il en manque 2. A ce moment-là nous apercevons le quatrième qui suit le groupe de 3 !!! Le compte est bon 5-4= le bonheur ! Je peine à attendre 10 minutes !!!!

Antoine croit distinguer l'encoche lumineuse dans les ronciers, vu la taille de l'animal et la zone atteinte je ne résiste pas aux 30 min de circonstance !!!

En arrivant à l'anschuss rien !!!! 2 mètres plus loin du sang bien rouge, encore un peu. .... puis là, sous ces épines noires, il est là le petit sanglier !!!

La flèche a tranché l'aorte, il n'a fait que 20 mètres et est mort en quelques secondes.

Au-delà d'une belle flèche sur un bel animal, c'est ce moment partagé qui a rendu l'instant encore meilleur.

Nous rentrons triomphants à la maison où le reste de la troupe nous attend et après quelques besognes de préparation du ragot : Champagne !!!!

Le bonheur ne vaut que lorsqu'il est partagé.

Denis R.

Sanglier en bonne compagnie

Commenter cet article

lavallart 21/11/2019 18:57

Du beau travail ! Et en famille c'est encore mieux … Bravo !

Christophe C. 20/11/2019 08:32

Félicitations pour ces moments d'exception !

Articles récents

Hébergé par Overblog